Tout ce que vous devez savoir sur le cancer du col de l'utérus Attention à la cigarette qui est un facteur favorisant la persistance des virus

la cigarette diminue les défenses immunitaires et introduit des agents chimiques
La cigarette diminue les défenses immunitaires et introduit des agents chimiques cancérigènes dans l'organisme. © Amir Kaljikovic - Fotolia.com

Si on estime que 80 % des femmes rencontrent le HPV au cours de leur vie sexuelle, elles ne développent heureusement pas toutes de lésions précancéreuses.
La plupart des femmes éliminent le virus spontanément, grâce notamment à leur système immunitaire. Il reste environ 20 % des femmes qui auront un frottis pathologique à un moment de leur vie. Mais 1 % des femmes dépistées précocement seulement développeront un cancer du col de l'utérus contre 3 % à 4 % des femmes non dépistées, d'où l'intérêt d'effectuer régulièrement des frottis et ainsi de pouvoir agir avant le développement d'un cancer.

Le nombre de partenaires élevé

Des études confirment qu'un nombre de partenaires sexuels élevé et le tabagisme sont des facteurs de risque important. En effet, plus il y a de partenaires et plus le risque d'être infectée par les HPV est grand, comme c'est le cas avec n'importe quel virus. "D'ailleurs, il n'y a pas de cancer du col de l'utérus chez les femmes vierges" précise le Dr Scholl.

Mais il ne faut pas perdre de vue que la contamination peut avoir lieu lors d'un seul rapport, donc si l'homme est contaminé ou qu'il n'est pas fidèle, la femme peut alors être contaminée.

Le fait qu'une femme ait des enfants ne diminue pas le risque comme certains peuvent parfois le penser. Selon le Dr Scholl c'est plus dans les habitudes de vie qu'il faut rechercher les causes des variations du nombre de cancers du col de l'utérus.

Les grossesses avant 20 ans

Le Dr Charra-Brunaud indique aussi que "le cancer du col de l'utérus est fréquent chez les femmes qui ont eu des grossesses jeunes (avant 20 ans), mais ce sont les contacts avec les virus HPV et surtout le tabagisme qui sont responsables de la persistance du virus et du développement du cancer du col de l'utérus."

Le rôle du tabac dans le cancer n'est pas totalement défini pour l'instant. Néanmoins on sait que le tabagisme participe à diminuer l'immunité (et donc la lutte contre les HPV) et surtout introduit des agents chimiques cancérigènes dans l'organisme.

Sommaire