Tout ce que vous devez savoir sur le cancer du col de l'utérus Un diagnostic précoce évite le développement du cancer

l'examen gynécologique doit comprendre le frottis et le toucher vaginal.
L'examen gynécologique doit comprendre le frottis et le toucher vaginal. © Nicu MIRCEA - Fotolia.com

"La seule solution c'est le frottis," explique le Dr Charra-Brunaud. Il est recommandé pour toutes les femmes à partir de 25 ans, une fois tous les 3 ans.
"Il permet de détecter les lésions bien avant qu'elles n'atteignent le stade cancéreux. On peut alors intervenir et éviter des traitements lourds et limiter le risque de rechute."

Deux types de lésions existent dans le cancer du col de l'utérus. D'une part les lésions précancéreuses, d'autre part les lésions infiltrantes (qui sont cancéreuses). Si le frottis est positif cela signifie qu'il y a des lésions. Il faut alors déterminer si elles sont cancéreuses ou non. Pour ça, un examen du col est nécessaire, c'est la colposcopie avec coloration. Elle permet d'évaluer l'étendue de la lésion et d'effectuer des biopsies (ponction d'une partie seulement des cellules de la lésion), qui seront ensuite analysées pour vérifier si elles sont précancéreuses ou cancéreuses.

Lésions précancéreuses et lésions cancéreuses

Lorsque des lésions précancéreuses sont détectées chez une femme, il est possible d'effectuer ce qu'on appelle une conisation afin d'éviter que ces lésions n'évoluent en cancer infiltrant. Il s'agit de retirer la lésion sur le col en découpant une partie de celui-ci. Cette opération peut avoir lieu sous anesthésie locale et en ambulatoire. Afin de s'assurer qu'il extrait l'ensemble des cellules anormales, le chirurgien dépasse la zone de lésion.

Le Dr Charra-Brunaud précise que "la conisation est réservée aux lésions supposées précancéreuses, en l'absence de tumeur visible sur le col." La lésion retirée sera ensuite analysée afin de s'assurer de l'absence de cellules cancéreuses invasives. La patiente n'a alors plus de lésions précancéreuses et peut reprendre une vie normale. Cependant, elle devra se faire surveiller par des frottis réguliers pour s'assurer que d'autres lésions du même type n'apparaissent pas.

Lorsque l'analyse a montré qu'il s'agissait de lésions infiltrantes c'est-à-dire cancéreuses, une biopsie des ganglions, cette fois, peut être effectuée afin d'évaluer l'atteinte du cancer. Selon le stade du cancer, les traitements varient : opération chirurgicale, radiothérapie, chimiothérapie, etc.

Sommaire