Les aphrodisiaques : effets réels ou intox ? Les aliments dits aphrodisiaques

le chocolat mais aussi le gingembre et les huitres sont souvent cités comme des
Le chocolat mais aussi le gingembre et les huitres sont souvent cités comme des aliments aux vertus aphrodisiaques. © Leah-Anne Thompson / Fotolia.com

Il existe de nombreux aliments qui sont réputés aphrodisiaques. Pourtant, il s'agit le plus souvent de croyances, de traditions dont on ne connait pas l'origine et dont l'efficacité n'a jamais pu être prouvée scientifiquement.

Ainsi, les huîtres bénéficient de ce "label" aphrodisiaque tout comme les fruits de mer, l'ail, le foie gras ou encore parfois le céleri. Difficile de comprendre comment sont nés des supposés effets excitants, mais les générations perpétuent les légendes aphrodisiaques, sans preuve formelle de leur efficacité.

Viennent ensuite les épices qui sont aussi souvent réputées comme aphrodisiaques. Une des explications possibles ici est que les épices sont souvent utilisées dans des plats chauds et peuvent entraîner une augmentation de la température corporelle, peut-être à l'origine d'une excitation des sens.

Chocolat, gingembre...

Pour le chocolat, Caroline Leroux explique d'où vient cette réputation : "Le chocolat a un effet antidépresseur reconnu, il entraîne un certain plaisir. Et la clé est là : plaisir des papilles, plaisir des sens, essentiels pour aboutir au plaisir sexuel."

Enfin, en ce qui concerne le gingembre, il s'agit là aussi d'une légende transmise de siècle en siècle puisqu'il est connu depuis plus de 2 000 ans dans la médecine chinoise. Mais c'est la médecine arabe qui lui a attribué des vertus aphrodisiaques.

Sommaire