Les aphrodisiaques : effets réels ou intox ? Le mythe des aphrodisiaques

le mot aphrodisiaque vient de la déesse grecque de l'amour prénommée aphrodite.
Le mot aphrodisiaque vient de la déesse grecque de l'Amour prénommée Aphrodite. © Liquidlibrary / Thinkstock

Les aphrodisiaques sont des substances naturelles (ou tirées de produits naturels) qui "ont pour objectif d'augmenter le plaisir, le désir et les performances sexuelles" explique Caroline Leroux, psychologue clinicienne et sexologue. D'ailleurs, le mot aphrodisiaque vient de la déesse grecque Aphrodite (renommée Vénus chez les Romains), déesse de l'amour et des plaisirs.

Depuis toujours

Ainsi, les hommes et les femmes ont de tous temps utilisé des plantes pures ou des mélanges pour l'excitation sexuelle. Le poivre, les orties, la camomille jaune, la roquette, le miel, la moutarde... ont tous été consommés dans un but de désinhibition et de performance sexuelle. Les épices, mais aussi le chocolat, ont eu leur heure de gloire comme aphrodisiaques, même si le christianisme a parfois cherché à combattre ces substances.

La science ne parviendra pas à mettre au point de substance aphrodisiaque à proprement parler, comme si seule la nature pouvait engendrer le désir.

Les phéromones ne peuvent pas être considérées comme des aphrodisiaques car ce sont des hormones, issues du corps, dont l'action est de l'ordre de l'inconscient, de la biochimie du corps.

Sommaire