70 % des patientes ne se font pas "reconstruire" après l'ablation d'un sein

Ces chiffres surprenants sont le résultat d'une étude réalisée à l'Institut Curie auprès de patientes n'ayant pas eu recours à une reconstruction mammaire après leur cancer du sein.

70 % des patientes ne se font pas "reconstruire" après l'ablation d'un sein
© Institut Curie
curie
Leader dans la prise en charge des cancers du sein avec près de 6 500 nouvelles patientes chaque année, l'Institut Curie propose le traitement le mieux adapté et respectant au maximum la qualité de vie et les souhaits des patientes. © Service de presse - Institut Curie
Si 70 % des patientes ne font pas de reconstruction mammaire, il faut préciser que
la décision est très dépendante du type de cancer : "35 % des femmes opérées pour un cancer in situ ne se font pas reconstruire, mais cela atteint 75 % chez les femmes prises en charge pour un cancer invasif", précise le Dr Séverine Alran, chef du service de chirurgie sénologique et gynécologique à l'Institut Curie.
Pour aller plus loin et comprendre les raisons de ce refus, l'auteur de cette étude, le Dr Delphine Hequet, a envoyé un questionnaire à 10 % des patientes de l'étude n'ayant pas eu de reconstruction, soit 132 patientes.
Résultat : 80 % des femmes interrogées déclarent que c'est un choix personnel, invoquant des raisons très variées. Côté médical, on note ainsi que 56 % d'entre elles refusent une nouvelle chirurgie, 29 % ont peur des complications et 9 % craignent la douleur.
Côté psychologique, 38 % acceptent l'asymétrie de leur corps et 18 % indiquent qu'elle est acceptée par leur conjoint. "Au début, j'ai eu un refus de mon corps, je ne le supportais pas, puis, petit à petit, je me suis acceptée avec un sein un moins, mais je reconnais que cela a été difficile", explique une patiente.

Avec environ 53 000 nouveaux cas dépistés en 2011 en France, le cancer du sein reste, de loin, le cancer le plus fréquent chez la femme. Il représente en effet 33 % de l'ensemble des nouveaux cas de cancers féminins. C'est aussi la première cause de décès par cancer chez la femme.

Sources : communiqué de presse l'Institut Curie - 6 octobre 2011

Lire aussi