Publi-information

Hygiène intime : notre guide pratique

A quelle fréquence faut-il prendre soin de son hygiène intime ? Puis-je utiliser un gel douche classique ? Voici quelques conseils pour prendre soin de cette zone au quotidien.

Hygiène intime : notre guide pratique
© SAFORELLE

Le saviez-vous ? Nos parties intimes nécessitent un soin quotidien spécifique et une hygiène mesurée : une douche quotidienne suffit, dans le cas de fortes chaleurs ou d'une activité sportive, il est éventuellement possible de se doucher à deux reprises. En effet, l'excès de propreté peut nuire aux parties génitales, puisqu'il s'agit d'une zone extrêmement délicate. Le film hydrolipidique à la surface de la peau peut être altéré et la flore vaginale déséquilibrée. De manière générale, il est conseillé d'utiliser un produit d'hygiène adapté à la zone intime, en cas de désagrément mais aussi au quotidien.

Privilégiez les soins sans savon

C'est la raison pour laquelle il faut accorder une importance particulière aux soins appliqués sur cette partie du corps. Toutefois, il faut veiller à ne pas utiliser un gel douche intime décapant. Les gels douche classiques contiennent majoritairement des ingrédients synthétiques, issus de la pétrochimie, et potentiellement irritants. La solution idéale reste un gel lavant pensé pour la toilette intime, à l'instar du Soin Lavant Doux Saforelle. Recommandé par les gynécologues, le produit best-seller de la marque, est sans parabène ni savon, et contient de la bardane aux propriétés apaisantes.

Les douches vaginales, fortement déconseillées

Enfin, pour éviter toute irritation vulvaire ou vaginale, la toilette intime doit être limitée à la partie externe, c'est-à-dire la vulve et la région autour de l'anus. En effet, les douches vaginales sont fortement déconseillées car elles déséquilibrent l'éco-système vaginal pouvant entraîner une diminution des défenses locales. De plus, l'utilisation inadaptée d'antiseptiques au sein de la région vulvo-vaginale peut aussi déséquilibrer fortement l'éco-système