Syndrome prémenstruel : la phytothérapie peut aider

Nervosité, douleurs abdominales, maux de tête, migraine… autant de symptômes prémenstruels handicapants. La phytothérapie est une solution pour les soulager.

©  Erik Emanuel Vieira Reis-123RF

Le syndrome prémenstruel peut-être invalidant dans la vie quotidienne. 7 femmes sur 10 en sont touchées. Et si les plantes "hormone-like" améliorer leur quotidien ?

En cas de maux de tête, ou de migraine, une cure d'huile d'onagre fera son effet. Riche en acide gamma-linolénique, un acide gras nécessaire à la synthèse de la prostaglandine, l'huile d'onagre se consomme pure. "Boire 2 cuillères à café au petit-déjeuner et au dîner durant 3 mois sera suffisant pour ne plus souffrir de maux de tête", prescrit Dominique Cambier, Docteur en pharmacie. Autre avantage de cette plante : elle aide à soulager les seins douloureux et les ballonnements. Prudence si vous souffrez d'épilepsie, ou que vous suivez un traitement anticoagulant, n'utilisez pas l'huile d'onagre. Reportez-vous dans ce cas vers le gattilier, une plante efficace pour la majorité des symptômes prémenstruels. Broyer 40 g de baies de gattilier, avalez 1/3 des baies 15 minutes avant chaque repas. 3 mois de cure seront suffisants.

Autre symptôme prémenstruel, les douleurs du bas du ventre. Pour lutter contre, il faudra se tourner vers les huiles essentielles. L'huile essentielle de basilic calme les spasmes de l'utérus, l'huile de géranium permet un effet analgésique et anti-inflammatoire, et enfin l'huile de lentisque pistachier aide à décongestionner le système veineux. Prenez 5 ml d'huile florale d'hélichryse que vous mélangez à 15 gouttes d'huiles essentielles de basilic, 15 gouttes de lentisque pistachier et 10 gouttes de géranium rosat. Déposez 10 gouttes de ce mélange en dessous du nombril et massez tout doucement la zone jusqu'à disparition de l'huile matin et soir.

Une dernière chose : il est conseillé de mettre en place une alimentation adaptée, notamment de limiter les graisses saturées afin de diminuer les inflammations. 

Lire aussi