Que faire en cas d'intolérance au patch contraceptif ?

Le patch présente des contre-indications qui sont similaires à la pilule. © Andriy Popov - 123RF

Il est recommandé de cesser l'utilisation du patch dès l'apparition de symptômes anormaux (douleurs aux mollets, douleurs thoraciques, difficultés à respirer, migraine, etc.).

  • Bon à savoir : Comme toute contraception hormonale, le patch peut provoquer des effets secondaires comme un manque de lubrification, des nausées, des gonflements douloureux des seins, des migraines, des petits saignements... Parlez-en à votre gynécologue afin d'envisager une autre contraception.