Reconstruction mammaire : des implants retirés de la vente en raison de graves effets indésirables

Oedèmes, hématomes, infections... De graves effets indésirables ont été constatés chez certaines femmes après implantation du dispositif médical Strattice dans le cadre d’une reconstruction mammaire.

Reconstruction mammaire : des implants retirés de la vente en raison de graves effets indésirables
© JPC-PROD - Fotolia.com

Après un cancer du sein avec mastectomie, les femmes ont la possibilité de demander une reconstruction mammaire. La plupart du temps, elle consiste en la pose d’un implant mammaire qui vient remplacer le sein manquant.

Le dispositif médical Strattice (Lifecell Corporation), une maille chirurgicale, accompagnant la pose d'un implant mammaire utilisé dans la reconstruction mammaire suite à une mastectomie, vient d'être interdit de mise sur le marché par l’Agence du médicament (ANSM). Et pour cause : des effets indésirables graves ont été observés chez certaines femmes. "Ces incidents, qui sont survenus en général dans les 6 mois ayant suivi l’implantation sont observés le plus souvent localement au niveau du sein reconstruit même si des signes généraux ont également été rapportés, informe l’ANSM. Ont ainsi été notés des douleurs et signes d’infection ou d’inflammation locale (œdème, hématome, souffrance voire nécrose cutanée) et de la fièvre."

Selon l'agence, environ 300 femmes sont implantées avec ce dispositif en France. Il a été recommandé aux chirurgiens de contacter directement leurs patientes afin de les informer des risques et leur proposer un dépistage ou une prise en charge adaptée en cas de complications. Dans certains cas, les complications peuvent entraîner le retrait de l'implant et du dispositif par une opération d'explantation. 

Toute complication observée avec ces implants doit être signalée à l’ANSM par email à l’adresse materiovigilance@ansm.sante.fr.

Lire aussi