Stérilet : stop aux idées reçues ! Quand la crise de la pilule est favorable au stérilet

les pilules de 3e et 4e génération sont l'objet d'une vaste polémique pendant
Les pilules de 3e et 4e génération sont l'objet d'une vaste polémique pendant l'année 2013. © ursule - Fotolia.com

Quatre ans après la crise de la pilule, la désaffection des femmes envers ce qui a toujours été la "contraception préférée" des Françaises semble bel bien réelle. La dernière enquête Fécond sur les pratiques contraceptives en France, menée par l'Ined et l'Inserm, évoque une "reconfiguration du paysage contraceptif". Même constat selon le baromètre 2016 de Santé publique France : en 2010, 45% des femmes utilisaient la pilule comme moyen de contraception, elles
n'étaient plus que 36,5% en 2016. Cette désaffection profite aux autres
moyens de contraception, notamment au DIU (+6,9 points), au préservatif (+4,7 points) et à
l'implant (+1,9 points).

Sommaire