Vaginisme : quand les rapports sexuels sont synonymes de douleurs " Le vaginisme est un cercle vicieux "

Sophie a 40 ans et deux enfants. Elle a souffert de vaginisme pendant plus de dix ans. Elle raconte comment, avec l'homme de sa vie, elle a désormais une vie normale.

"En fait, mes premiers rapports sexuels ne s'étaient pas très bien passés. Je pensais que c'était lié au stress et à la situation, que ça allait se régler tout seul. Mais les rapports suivants se déroulaient avec toujours ces difficultés, alors je me suis dit que ça allait être ainsi toute ma vie, sans me poser plus de questions. Je pensais que c'était comme ça.

J'ai découvert la notion de vaginisme très tard, vers 33, 34 ans, en faisant des recherches sur Internet. En fait, c'est mon conjoint (devenu mon mari) qui a fait ces recherches et a découvert le vaginisme. Je n'en avais jamais entendu parler. J'ai consulté un gynécologue qui m'a d'abord rassurée en me disant que c'était plus courant que je ne le pensais et ensuite que du gel lubrifiant ferait l'affaire. Ce n'était pas vrai.

C'est un problème de confiance en soi et de connaissance de son corps qui entraîne un blocage.

En fait, c'est la psychothérapie qui m'a aidée. Je souffrais de différents blocages psychologiques complexes qui ont été libérés. Ensuite, j'ai suivi une psychothérapie uniquement pour combattre le vaginisme. Sans cette thérapie, je sais que je n'aurai pas pu y arriver.

Je pense que le vaginisme est un cercle vicieux : un problème de confiance en soi et de connaissance de son corps entraîne un blocage qui, ensuite, s'entretient parce que la femme se dit : "de toute façon, je suis nulle par rapport aux autres femmes, je n'y arrive pas". Finalement je pense que le vaginisme est un symptôme d'autres mal-être.

C'est grâce à mon conjoint, qui a été absolument remarquable, d'une grande patience sans jamais lâcher prise, que j'ai pu vaincre le vaginisme. Il m'a dit à plusieurs reprises que quoi qu'il arriverait, il m'aimait et ne me quitterait pas pour cette raison. C'était très important pour moi de savoir que son engagement était sérieux. Il m'a toujours soutenu et aidé à progresser.

Il m'a fallu plusieurs mois d'exercices pour y arriver.

J'ai fait les exercices (avec des vibromasseurs) qu'une personne avait présentés sur un forum Internet (qui allait devenir par la suite celui de l'association Les clés de Vénus). Il m'a fallu plusieurs mois pour y arriver, mais depuis je mène une vie totalement normale, y compris sur le plan sexuel."

Sommaire