10 idées reçues sur le cancer du sein La reconstruction mammaire n'est pas toujours possible

la reconstruction peut être immédiate et avoir lieu juste après la mammectomie.
La reconstruction peut être immédiate et avoir lieu juste après la mammectomie. © CandyBox Images - Fotolia

 Faux.

Après une mastectomie, la reconstruction est presque toujours possible et systématiquement proposée aux femmes, sauf contrindications (à l'anesthésie par exemple). Le Pr Villet tempère néanmoins : "Le résultat esthétique est variable : il dépend d'une part du traitement reçu (radiothérapie ou non), de la qualité de la peau et du type de morphologie mammaire." Il est également possible, dans certains cas, de faire une reconstruction immédiate, au cours même de l'opération de mastectomie.

Dans les faits, trois femmes sur dix seulement demandent une reconstruction de leur sein. Ça peut paraître faible mais les médecins l'expliquent par trois hypothèses. La reconstruction peut être refusée pour :

- des raisons médicales (peau de mauvaise qualité, mauvaise cicatrisation, contrindication à l'anesthésie, etc.),

- des raisons psychologiques (la femme ne veut plus entendre parler de chirurgie, peur des complications),

- des raisons financières (les délais pour obtenir ce type de chirurgie peuvent être longs dans le public et le prix des hôpitaux privés peut être une barrière à la reconstruction).

Acceptation du nouveau corps

Une enquête de l'Institut Curie a demandé aux femmes pourquoi elles avaient refusé la reconstruction. Une partie explique leur peur que cette reconstruction puisse dissimuler une récidive, "ce qui est pourtant faux, la mammographie après reconstruction est aussi précise", insiste le Pr Villet. Par ailleurs, toujours selon cette enquête, certaines femmes expliquent simplement qu'elles ont accepté ce nouveau corps, de même que leur conjoint.

Sommaire