Savoir prévenir les cystites "Ne jamais négliger une cystite"

Parce qu'elle peut remonter dans les reins, il ne faut jamais prendre une cystite à la légère. Si la cystite se soigne assez simplement et rapidement avec des antibiotiques, l'infection rénale, elle, est beaucoup plus lourde et nécessite généralement une hospitalisation.

D'où la nécessité de consulter au plus vite son médecin dès l'apparition des symptômes, comme le confirment ces lectrices.
suivi médical en cas de cystites récidivantes.
Suivi médical en cas de cystites récidivantes. © endostoc - Fotolia.com

Elodie : "Après les crises régulières de cystites, les infections sont remontées dans le rein qui a été fragilisé et a, à son tour, développé des infections jusqu'au staphylocoque doré à aux pyélonéphrites.
Dans ce cas présent, le seul remède est une hospitalisation de plusieurs semaines aux urgences puis en néphrologie, durant laquelle une quantité très importante d'examens est nécessaire pour déterminer la nature de l'infection afin de déclencher le traitement adéquat. S'en suit une mise sous perfusion alliant morphine et antibiotiques.
En raison de ces soucis, je suis suivie tous les 3 mois par un urologue et effectue des examens trimestriels pour anticiper les risques de calculs rénaux, de pyélonéphrites et de cystites.
Je fais en moyenne une pyélonéphrite par an... Il est donc indispensable de ne jamais négliger une cystite, aussi occasionnelle soit-elle."

Anne : "Une cystite est récidivante si elle n'est pas soignée correctement. Il est impératif de suivre le traitement jusqu'au bout même si les symptômes disparaissent, sinon la rechute est inévitable. Pour ma part, suite à une cystite mal soignée, j'ai été hospitalisée une semaine avec beaucoup de complications. Le résultat en a été une pyélonéphrite, une infection rénale à risques. 40°C de fièvre, perfusion sur une semaine suivie d'un traitement sur 1 mois minimum.

Sommaire