La ménopause en 10 questions Cystites et incontinence : la ménopause responsable ?

bien que tabou, l'incontinence urinaire peut être abordée avec le médecin.
Bien que tabou, l'incontinence urinaire peut être abordée avec le médecin. © Peter Atkins - Fotolia

Les carences en hormones œstrogènes qui, avant la ménopause, avaient un rôle protecteur contre les germes de la vessie, peuvent expliquer parfois une plus grande vulnérabilité et par conséquence des infections urinaires plus fréquentes.

Toute sensation de brûlure au moment de la miction ou besoin fréquent d'uriner, doivent vous inciter à consulter votre médecin afin d'éviter que les cystites s'enchaînent de manière chronique.

De la même façon, il arrive que les femmes ménopausées souffrent d'incontinence urinaire. Ce n'est pas réservé aux personnes âgées. Les femmes qui en auraient souffert à la suite d'un accouchement sont particulièrement concernées. La difficulté c'est que le sujet reste un tabou et que les femmes tardent généralement à en parler. Il ne faut pourtant pas hésiter à aborder le sujet avec le médecin, car il connaît le problème, et peut apporter des solutions pour améliorer le quotidien.

 

Sommaire