Il nous aide à tenir le coup

grâce au cortisol, une hormone libérée en situation de stress prolongé, on
Grâce au cortisol, une hormone libérée en situation de stress prolongé, on arrive à tenir le coup plus longtemps. © Lev Olkha - Fotolia.com

Bien sûr, lorsqu'une situation de stress s'éternise dans la durée, la simple réaction que nous venons de voir ne suffit pas.

C'est alors que la phase, dite de défense, se met en place. Les deux mêmes glandes surrénales vont alors sécréter un deuxième type d'hormone, le cortisol, en plus de l'adrénaline.

Le rôle du cortisol est de maintenir constant le taux de glucose dans le sang afin de nourrir les muscles, le cœur, le cerveau.

Pour résumer, on a d'un côté l'adrénaline qui fournit de l'énergie en urgence et de l'autre, le cortisol, qui assure le renouvellement des réserves. C'est une phase d'endurance, qui aide l'organisme à "tenir le coup".

Mais ce mécanisme n'est pas éternel. Si la situation de stress persiste encore et de manière intense, il est possible que l'organisme se retrouve débordé, voire épuisé. Petit à petit les hormones sécrétées deviennent moins efficaces et commencent à s'accumuler dans la circulation, avec des effets possibles sur la santé.