Venir à bout du stress, c'est possible ! Le reconnaître pour mieux le combattre

Comment reconnaître le stress ?
Le stress est à la fois une réaction normale face à une situation difficile et l'indicateur qu'on n'est pas dans de bonnes conditions préfrontales. Le stress peut prendre trois formes : l'anxiété, classique, et une forme plus trompeuse qui est l'euphorie, une agitation fébrile qui nous fait agir par impulsion ; l'agressivité, qui se traduit par la colère, l'emportement, mais aussi par des formes plus subtiles comme la tension, un sentiment exacerbé d'efficacité (que l'on appelle "bon stress" mais qui peut aussi nous pousser à faire des erreurs décisionnelles parce qu'on devient trop sûr de soi) ; et le découragement : quand on a un grand coup de fatigue subit, c'est le plus souvent un état de stress inhibé. Le stress prend la forme d'une inhibition qui peut mener parfois à la dépression.

Peut-on les combattre en amont ?
Ce qui permet de le résoudre à chaud est souvent de même nature que ce qui permet de le prévenir. A chaud, on ne fait que révéler une tendance "stressable". Face à une maladie qui nous a stressée, on reste "stressable" sur le sujet. On peut alors se faire aider par un thérapeute cognitiviste. En préventif, on peut se demander comment devenir plus curieux sur le sujet qui m'angoisse. On peut essayer d'accepter que nous vivons dans un monde où le risque zéro n'existe pas. L'illusion du risque zéro est mauvaise conseillère. La meilleure façon de gérer un péril est de le poser comme existant.

"L'analyse et la prévention des risques est la meilleure façon de les accepter"

L'analyse et la prévention des risques est la meilleure façon de les accepter. Améliorer sa capacité à nuancer, faire preuve de subtilité, d'ouverture d'esprit, entrer dans les détails. Plus on rentre dans les détails d'une problématique, plus on s'aperçoit que ça nous apaise. Dans un conflit de couple on s'aperçoit qu'on caricature beaucoup, que ce qu'on fait ne correspond pas à ce qu'on pense à froid. Il faut savoir relativiser, écouter le point de vue de l'autre, considérer que sur un même sujet, il peut y avoir beaucoup de points de vue. Livres et articles, information et pédagogie ont un rôle très important dans le traitement du stress. On peut apprendre à mieux se comporter, à mieux se connaître soi-même et les autres. Cette vision nous permet de gérer beaucoup de problèmes simples, quotidiens, sur lesquels on peut agir.

Sommaire