Faire de l'activité physique sans risque

On ne pratique pas le sport de la même manière à 10 ans ou à 70 ans. L'activité physique est bonne à tout âge, mais quelques précautions sont néanmoins indispensables pour bouger sans risque.

Faire de l'activité physique sans risque
© Minerva Studio - Fotolia
etapes sport
Les étapes de la reprise d'activité physique. © Journal des Femmes / Magali Talneau

L'OMS recommande aux adultes bien-portants de faire au moins 150 minutes d'activité physique d'intensité modérée (endurance) par semaine. Si on est bien entraîné, on peut aussi faire 75 minutes d'activité physique d'intensité soutenue.

A chaque âge son activité

 Chez l'enfant, la pratique sportive doit être suivie afin d'éviter tout risque de surmenage des cartilages de croissance qui pourraient entraîner des lésions musculaires. La pratique sportive intensive peut également être nocive pour les os et favoriser une arthrose précoce. Il faut encourager la pratique d'une activité physique mais s'assurer qu'elle n'est pas trop intense pour ne pas nuire à la croissance de l'enfant. Les activités physiques peuvent aussi permettre aux enfants de prendre confiance en eux et donc de se sentir mieux psychologiquement.

 Chez l'adulte jeune, la pratique d'une activité physique doit également être encouragée afin de prévenir la diminution du capital osseux. Mais le choix d'une activité physique régulière ne doit pas être improvisé. Il existe, à tout âge et quel que soit son état de santé, des risques et des caractéristiques à prendre en compte pour éviter de faire plus de mal (blessure) que de bien.

 Au-delà de 50 ans, il est indispensable de consulter son médecin avant toute reprise d'une activité physique pour éviter de prendre des risques. Le médecin pourra alors vous faire faire un test d'effort, vous guider dans le choix de l'activité physique la plus adaptée, ou même conseiller une visite chez un cardiologue.

Je bouge sans risque

Même si les risques varient en fonction de l'activité physique choisie, il est indispensable de demander conseil à son médecin avant de se lancer. La natation, par exemple, peut entraîner des tendinites de l'épaule ; le vélo des problèmes de genou ; la course à pied peut également entraîner des douleurs au niveau des articulations des membres inférieurs (genou, cheville...), etc.

Je fais la différence entre activité physique et sport

Il est indispensable de distinguer l'activité physique de l'exercice physique (ou sport). La définition la plus répandue de l'activité physique est l'ensemble des mouvements corporels produits par la mise en action des muscles et entraînant une augmentation de la dépense énergétique au-dessus du métabolisme de repos. Cela peut être de la marche, du bricolage, du jardinage, etc.

L'exercice physique quant à lui, correspond à une activité planifiée, structurée, répétée, visant à améliorer un ou plusieurs composants de la condition physique.

 Pour en savoir plus, consultez le livret complet : Découvrez le meilleur des médicaments.