J'ai testé pour vous... Le cours d'aïkido Etape 1 : acquérir les techniques

avant toute chose, l'élève doit apprendre les techniques de défense de l'aïkido.
Avant toute chose, l'élève doit apprendre les techniques de défense de l'aïkido. © L'Internaute Magazine / Cécile Debise

Le problème avec l'aïkido, c'est que c'est comme la musique : avant de pouvoir le pratiquer correctement, il faut faire ses gammes et apprendre le solfège... Enfin, la technique, quoi ! Et cela peut prendre un certain temps.

"Les premiers cours, on apprend avant tout à avoir un bon placement, à bien positionner les jambes, le centre de gravité, commente Patrick Bénézi. Il faut également travailler la souplesse, l'endurance, mais cela se fait au long cours."

Par la suite, l'élève apprend des mouvements basiques, l'essentiel de la stratégie consistant à esquiver l'attaque ou l'utiliser à contre-courant, en utilisant la force de l'adversaire contre lui-même. A ce titre, les articulations jouent un rôle tout particulier : selon leur positionnement, la pression qui y est appliquée, etc., il est possible d'immobiliser un adversaire physiquement plus fort que soi. Encore une fois, ce travail est basé sur la précision et l'intelligence du geste beaucoup plus que sur la bonne condition physique, même si elle reste bien évidemment très utile pour encore mieux se défendre.

Travail à mains nues ?

C'est bien sûr le professeur qui enseigne ces techniques. Mais les élèves s'entraînent ensuite entre eux, sous l'œil vigilant du maître, qui peut corriger les mouvements. "Tous les niveaux sont mélangés, ce qui s'avère très intéressant pour l'entraînement, commente Patrick Bénézi. Chacun fait progresser l'autre."

Plusieurs postures de travail peuvent être adoptées : les deux partenaires (l'attaquant et le défenseur) peuvent être debout ou alors l'attaquant debout et le défenseur à genoux ou encore les deux partenaires à genoux.

Au départ, on travaille à mains nues. Puis des variantes viennent compléter l'entraînement, avec l'introduction d'armes, soit du seul côté de l'assaillant, soit pour les deux partenaires.

Bien que le but soit de se défendre contre les attaques, les aïkidokas travaillent les deux rôles, considérés comme aussi importants l'un que l'autre lors des séances.

Sommaire