J'ai testé pour vous... Le cours d'aïkido Etape 2 : la peur vaincue, on laisse s'exprimer l'intuition

une fois les techniques acquises, votre intuition doit vous permettre d'évoluer
Une fois les techniques acquises, votre intuition doit vous permettre d'évoluer encore et toujours au fil des ans. © L'Internaute Magazine / Cécile Debise

Quand vous sentez que vous allez recevoir un coup, quelle est votre première réaction ? Vous vous écartez pour tenter de l'esquiver, n'est-ce pas ? Réflexe typique lié à la peur. Les premières années de pratique de l'aïkido, où vous avez développé des techniques d'esquive, vous auront également permis de vous affranchir de cette appréhension. Désormais, vous affrontez le danger en le regardant en face. Vous l'esquivez de façon plus intelligente et constructive et non par un simple réflexe de peur.

Il est temps de laisser votre intuition s'exprimer. "C'est tout l'intérêt de l'aïkido, commente le professeur Patrick Bénézi.  On n'a jamais fini d'apprendre, de progresser et de faire parler son intuition." En effet, une fois les bases techniques acquises, on peut tenter d'improviser à partir des bases que l'on connait. Encore une fois, la comparaison avec la musique est pertinente : une fois qu'on connait le solfège (la technique, donc), libre à chacun de jouer des partitions connues ou d'improviser, par exemple...

Des principes plutôt que de la force

"L'important, poursuit Patrick Bénézi, c'est de ne pas baser son travail sur la force et les qualités physiques, mais sur les principes de cet art. Sinon, en vieillissant, quand les qualités diminuent, on est moins bon. L'aïkido est au contraire un art martial que l'on peut pratiquer très longtemps dans de bonnes conditions. Et on ne s'ennuie jamais parce qu'au fil des ans, les sensations deviennent plus fines, on n'est plus dans l'exultation du début mais dans la subtilité."

Sommaire