Sport : comment rester motivée ? Trouver des vecteurs de stimulation

Quelles sont les astuces pour nous faciliter la tâche et nous éviter de renoncer ?

Il y deux écoles. Certaines femmes ont besoin d'une dynamique, d'une prise en charge par un groupe, d'une émulation. Dans ce cas, il est recommandé de s'inscrire dans un club. Cela leur fixe un rendez-vous, une date. D'autres préfèrent les activités de plein air, sont plus autonomes, plus solitaires. Le meilleur moyen pour se motiver est de se trouver un partenaire qui correspond à son niveau. Et quand on fait du sport dans la nature, être à deux a un côté rassurant.

La musique peut aussi être un vecteur de stimulation. Certaines profitent de leur séance de sport pour écouter des émissions podcastées (émission audio téléchargées sur un baladeur numérique, NDLR). Cela permet de s'échapper, de penser à autre chose, d'oublier l'effort. Il y a aussi l'autosatisfaction. On fait la démarche d'aller courir alors qu'on n'en a pas vraiment envie et on s'offre un petit plaisir pour se récompenser : un bon film, une soirée tranquille à la maison, une gourmandise.

Il faut enfin noter ses progrès, y prêter attention. S'il l'on veut mincir, on peut utiliser un mètre-bande pour mesurer son tour de taille, de cuisse. Mais à condition d'être efficace, sinon c'est démoralisant. Il existe des tests qui permettent de quantifier : l'IMC (indice de masse corporelle), le test de récupération à l'effort, etc. Un coach peut vous aider bien sûr.

Sommaire