Les bienfaits de l'eau de mer Pour un corps régénéré

l'eau de mer permet à la peau de retrouver son éclat.
L'eau de mer permet à la peau de retrouver son éclat. © Thinkstock

L'eau de mer permet donc de stimuler la circulation sanguine et de relancer le système cardio-vasculaire. Mais ses bienfaits ne s'arrêtent pas là. L'eau de mer offre un véritable bain de jouvence, tant sur le plan physique que psychologique.

Une peau éclatante

La richesse de l'eau, accentuée par son réchauffement, agit directement au cœur de l'épiderme. La peau retrouve alors son éclat, les toxines sont éliminées, les défenses immunitaires réactivées. Son pouvoir hydrostatique (l'eau chaude allège le corps de 80 % de son poids) facilite quant à lui le mouvement articulaire et contribue à la tonification et à la détente musculaires. l'eau de mer apporte ainsi un soulagement général aux articulations et facilite l'exercice physique. En un mot, le corps s'assouplit.

Un système immunitaire boosté

L'eau de mer recèle enfin de bienfaits pour lutter contre les états de fatigue et renforcer les organismes fragiles. En solutions buvables ou de compléments alimentaires aux extraits d'actifs marins, elle aide à renforcer les défenses immunitaires. Les sels minéraux et les oligo-éléments présents dans ces produits jouent un rôle très important dans le métabolisme cellulaire. Ils contribuent à redonner au corps équilibre et bien-être. Elle est aussi profondément relaxante, idéale pour les plus stressées d'entre nous. L'eau de mer est également très efficace dans le cas d'affections nasales.

Action préventive et curative

A titre préventif ou curatif, l'eau de mer joue un rôle dans les affections du squelette et des articulations (arthrose, ostéoporose, rhumatismes inflammatoires, problèmes de dos, traumatismes et rééducation), dans les problèmes respiratoires (asthme, sinusite...), en gérontologie, les problèmes de circulation, les troubles endocriniens, les problèmes gynécologiques, la cellulite. On l'utilise en convalescence et en médecine du sport également.

Quelques contre-indications

On note enfin quelques contre-indications à ne pas négliger : maladies infectieuses, allergie à l'iode, dérèglement de la thyroïde, certaines maladies de la peau, maladies cardiaques, fractures non consolidées, affections artérielles, pathologies sévères et grossesses à partir du sixième mois. Dans tous les cas, les personnes souhaitant s'offrir une cure de thalassothérapie devront prendre conseil auprès de leur médecin.

 

Sommaire