C'est le manque de volonté qui conduit à l'échec

les personnes qui font des régimes ont souvent une volonté féroce.
Les personnes qui font des régimes ont souvent une volonté féroce. © Chlorophylle - Fotolia.com

Faux

Selon l'enquête européenne GSK, 68 % des femmes et 70 % des hommes ayant un IMC entre 30 et 35,9 (obésité) ont déjà perdu du poids qu'ils ont regagné ensuite. De plus, ces personnes cherchent à perdre du poids en moyenne depuis près de 4 ans, 18 % y travaillant même depuis plus de 10 ans ! Enchaîner les échecs démotive et instaure, à tort, une sorte culpabilité, mais aussi une perte de confiance en soi et une dégradation de l'estime de soi.
 

 Arnaud Cocaul, nutritionniste
"Les personnes qui souhaitent maigrir ont une volonté féroce, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais leur démarche est difficile et demande de l'implication sur le long terme. Si on connaît des rechutes, il faut se dire que c'est normal. Par ailleurs, plutôt que de recevoir des ordres précis, autoritaires et souvent difficiles à suivre, elles ont plus besoin d'être accompagnées de manière personnalisée, par des partenaires qui expliquent comment et pourquoi changer leurs habitudes alimentaires."