Maintenir son poids après 40 ans Caractéristiques physiques

Quelles sont les caractéristiques physiques des femmes de cet âge ?
Tout d'abord, la silhouette s'empâte à cause de la perte musculaire. A tout âge, les muscles fondent lorsqu'ils ne travaillent pas. Et s'ils se développent régulièrement jusqu'à l'âge de 15 ans, le maintien et l'accroissement de la masse musculaire sont proportionnels à l'activité physique. Non seulement il faut entretenir son capital, mais il faut lutter aussi contre la déperdition ! Sans exercice régulier, le muscle fond de 1 à 2 % par an, soit 500 g de muscles en moins chaque année ! Quant à la masse grasse, elle augmente en moyenne de 1 g par jour chez les femmes dès l'âge de 20 ans. Multipliez par 365 jours et vous pouvez imaginer le résultat au fil du temps ! De plus, à la périménopause et surtout après la ménopause, la graisse a aussi tendance à migrer sous l'influence des hormones, des cuisses, des fesses et des hanches vers le ventre. Or, cette répartition graisseuse, qui correspond à une silhouette dite androïde (ou masculine), est liée à un risque accru de maladies cardio-vasculaires (au-delà de 88 cm de tour de taille, les risques sont bien réels).

"L'embonpoint s'installe progressivement, preuve qu'il est dû à l'alimentation et à un mode de vie sédentaire"

Doit-on s'en inquiéter ?
Bien sûr, mais pas de panique, la moitié des femmes ne grossissent pas plus après 40 ans qu'avant. D'ailleurs, personne ne prend du poids du jour au lendemain (sauf dépression ou maladie particulière). L'embonpoint s'installe progressivement, preuve qu'il est dû à l'alimentation et à un mode de vie sédentaire. Il est tout à fait possible de perdre ce surpoids, mais surtout d'éviter de grossir. Le mieux est de s'en inquiéter le plus tôt possible et de ne pas laisser les kilos s'installer au fil des ans. Ne prenez pas 10 kilos avant de prendre le taureau par les cornes ! Et ne cherchez pas non plus systématiquement une cause endocrinienne à vos malheurs (c'est les glandes, docteur ?). Seule l'insuffisance thyroïdienne, relativement fréquente après 40 ans, demande à être contrôlée. En effet, une faible activité de la thyroïde est associée à un ralentissement du métabolisme, ce qui favorise la prise de poids et la rétention d'eau.

Autour du même sujet