Ma question : "Quels principes diététiques adopter après 60 ans ?"

Françoise a 66 ans et ne parvient plus à perdre du poids. Elle pense que son problème est lié à son âge. Alain Delabos, nutritionniste, lui répond.

La question de Françoise

"J'essaie en vain depuis plusieurs semaines d'appliquer une diététique alimentaire mais je pense que je ne prends pas en compte mon âge (66 ans) car les résultats sont décevants. Y a-t-il des principes plus spécifiques en fonction de l'âge ?"

 Vous aussi posez votre question

La réponse d'Alain Delabos, nutritionniste

"Non, quel que soit l'âge, les principes nutritifs restent les mêmes. La ménopause peut avoir des conséquences sur la ligne car certaines femmes voient leur vision d'elle-même et de leur statut de femme changer. Cette sensation de mal-être peut donc influer sur la façon de s'alimenter. Comme quand on a le blues, on a tendance à trouver du réconfort dans le chocolat...

Ce qu'on doit changer c'est simplement la quantité de végétaux. En vieillissant, on a besoin de moins en moins de sucres lents car on dépense moins, tout simplement. A moins de ne plus bouger du tout, on ne les élimine pas totalement mais on les diminue.

En revanche, on ne diminue pas les protéines animales : c'est une erreur fréquemment commise. Les problèmes cérébraux tels qu'Alzheimer ou la démence vasculaire cérébrale que l'on observe sont directement liés à l'alimentation. L'apport en protéines, insuffisant et mal réparti, se fait mal au niveau du cerveau.

"En nutrition, trois paramètres sont importants dans le choix des aliments : leur quantité, leur qualité et le moment où on les consomme"

Par ailleurs, il y a trois paramètres à prendre en compte en nutrition, à tout âge : la quantité, la qualité et le moment où on consomme les aliments. En imaginant que Françoise mesure dans les 1,60 m, voici quel programme je peux lui conseiller :

Au petit déjeuner : 90 g de fromage, 50 g de pain et 2 à 3 c. à c. d'huile d'olive.

Au déjeuner : environ 200 g de viande et 2 à 3 c. à s. de féculents.

Au goûter : 1 c. à s. d'amandes, de noix ou de noisettes ou un-demi avocat et 1 ou 2 fruits.

Au dîner, pour améliorer le sommeil et l'apport en oméga 3 (pour le fonctionnement cérébral) : 200 à 300 g de poisson ou de fruits de mer avec 2 c. à s. de légumes cuits ou une assiette de salade verte. Le soir, suivez votre appétit !

A aucun repas je n'autorise de dessert. Profitez du goûter pour vos envies de sucré. En revanche, vous pouvez vous permettre un joker une ou deux fois par semaine."

 Lire aussi

Devenir et rester mince avec la chrononutrition

 Voir

Le site du docteur Delabos : http://www.chronoregime.com/