Ma question : "Le stress, un frein à la perte de poids ?"

Cindy a quelques kilos à perdre, mais elle n'y parvient pas. Elle se demande s'il est possible que le stress l'empêche de maigrir. Agnès Monnier-Vaquette, médecin nutritionniste, lui répond.

La question de Cindy


"J'aimerais perdre un peu de poids, mais je ne décolle pas. Pensez-vous que le stress puisse m'empêcher de maigrir ? Que faire pour en venir à bout et me débarrasser de ces kilos superflus."

La réponse du Dr Agnès Monnier-Vaquette, nutritionniste 

Le stress est effectivement la première cause de résistance à l?amaigrissement. Combien de patientes me disent : "En vacances, je fais des écarts et pourtant je ne grossis pas !" Dans ce cas, la sensation de détente que l'on ressent y est bien sûr pour beaucoup, car un organisme stressé ne réagit pas de la même manière.

Quand on est stressé et que l'on veut maigrir, il faut d'abord se fixer un objectif de perte de poids raisonnable. Ensuite, il faut essayer de comprendre quel est l'impact réel de ce stress en cherchant sa traduction dans notre comportement. Car nous n'avons pas tous la même réaction : dans certains cas, le stress va se traduire par une prise de poids alors même que la personne concernée ne mange pas plus que d'ordinaire. Dans d'autres, il va provoquer des pulsions et conduire à des grignotages, dans le but de se calmer. Et pour perdre du poids, il va bien sûr falloir se débarrasser de ce stress.

Pour stopper sa prise de poids, il faut déjà tout mettre en œuvre pour avoir un "régime" alimentaire le plus équilibré possible. Cela veut dire faire trois repas par jour et s'y tenir. On peut faire une "pause quatre-heures" (équilibrée !) au besoin, mais l'essentiel est de supprimer les grignotages entre les repas.

 Equilibrez vos repas

Manger équilibré permet en effet de diminuer le stress, car la consommation anarchique de produits sucrés ou salés à n'importe quelle heure aggrave celui-ci. Il est important aussi de se mettre à table, de faire une vraie pause repas, pendant laquelle notre seule activité sera de manger. Une alimentation saine et variée évite les frustrations et les carences, et apporte un meilleur équilibre physique et psychique. Le matin, la base est au moins un produit céréalier (pain ou céréales) et un fruit. Au déjeuner et au dîner, un plat composé d'une protéine (viande, poisson ou œuf), des légumes et des féculents pour la satiété, un laitage et un fruit.

 Combattez le stress

"Marcher permet de délier les articulations et deprendre du recul par rapport aux situations stressantes"

Ensuite, il faut trouver la solution qui permet de combattre son stress au mieux. Cela peut, par exemple, passer par une activité physique, ne serait-ce qu'un peu de marche dès que c'est possible. Il est toujours bénéfique de marcher : cela délie les articulations et permet de prendre du recul par rapport aux situations stressantes, de ne plus "avoir la tête dans le guidon". Et c'est une activité que l'on peut pratiquer partout, en ville, à la pause déjeuner ou le soir en rentrant, ou à la campagne ou en forêt le week-end, en respirant profondément, ce qui va déjà aider à contrôler ses états émotionnels. On peut aussi s'initier au yoga, à la relaxation ou la méditation, connus pour aider à réduire les états anxieux. Le sommeil, compensateur, est également important pour perdre du poids. Et si le stress est vraiment trop important, il ne faut pas hésiter à se faire aider par un thérapeute pour faire le point, et essayer de trouver comment l'évacuer.

Mais pour terminer sur une petite note positive : pour perdre du poids, il faut aussi et surtout y croire. "Croire au succès induit le succès" !

 

Et toujours :

 Le guide des régimes