Ma question : "J'aimerais perdre au moins 15 kilos"

Nathalie est en surpoids, elle a plus de 15 kilos à perdre mais ne parvient pas à maigrir. Elle a pourtant corrigé son alimentation. Raphaël Blairvacq, nutritionniste, lui répond.

La question de Nathalie

"J'aimerais perdre au moins 15 kilos et rien y fait, je n'y arrive pas. J'ai pris beaucoup de poids (1,73 m pour 94 kilos) suite à mes deux grossesses et je n'arrive plus à m'en débarrasser. Je suis allée voir une nutritionniste en septembre, elle a revu et corrigé mon alimentation. Sur le coup, j'ai perdu deux kilos mais c'est tout. J'ai supprimé pas mal de choses (le sel, le sucre dans le thé, l'alcool) et je fais 4h de badminton par semaine. Elle m'a prescrit une prise de sang pour vérifier thyroïde et autres, mais rien. Je suis désespérée !"

 Vous aussi, posez votre question

La réponse du docteur Raphaël Blairvacq, nutritionniste

"Plusieurs causes peuvent être responsables de cette prise de poids. Etes-vous stressée ? A-t-on fait une prise de sang complète et non à jeun pour voir la production d'insuline ? Celle-ci est l'hormone de stockage au niveau du ventre. Elle transforme les sucres en graisse. Les causes d'un hyperinsulinisme peuvent être l'hérédité, le stress, la mauvaise alimentation et aussi l'inactivité physique. En outre, il ne suffit pas de retourner son assiette pour maigrir, il faut comprendre. La correction de votre alimentation aurait dû vous faire perdre beaucoup plus. Il y a un autre problème.

Le sport peut être utile mais pas un effort surpuissant comme le badminton. Au début, commencez par des sports portés comme le vélo ou l'aquagym.

La première chose est de voir où la graisse se localise, de faire une enquête alimentaire et une prise de sang. Cela fait, privilégiez un équilibre alimentaire pauvre en sucre et prenez des compléments alimentaires afin de gérer la production d'insuline.

Les grands principes de cet équilibre alimentaire sont les suivants :

 Boire beaucoup d'eau,

 Manger de petites quantités,

 Eviter les sucres lents (pains, pâtes, riz et pomme de terre),

 Augmenter votre apport en protéines,

 Eviter les sucres rapides (chocolat, etc.),

 Eviter l'alcool.

"Il est impératif que votre régime soit particulièrement vigilant et strict sur les apports alimentaires sucrés"

Si votre surcharge pondérale est associée à des troubles de la régulation des sucres, c'est-à-dire au pré-diabète ou au diabète, que celui-ci soit ou non déclaré, il est impératif que votre régime soit particulièrement vigilant et strict sur les apports alimentaires sucrés. En fait, il n'est pas question de tous les interdire mais simplement d'en privilégier certains et d'éliminer les autres, ceux qui vous portent préjudice. Certains nutriments calment les envies de sucres et vont vous aider à sortir de la spirale de l'hyperinsulinisme. Ce sont :

- le chrome (qui calme les envies de sucre) : dans les brocolis, les haricots verts, les céréales à grains entiers, le germe de blé, le gruyère, les champignons, les asperges et les viandes,
- la vitamine B6 : dans le persil, le chou-fleur, les germes de blés, les haricots et les haricots verts, les lentilles et la viande, 
- la vitamine E : dans les huiles végétales, et de façon plus discrète dans le beurre, le lait entier, le foie, les œufs, les asperges, les légumes à feuilles vertes (épinards, choux, salades...),

- la tyrosine : dans la viande de veau, la raie, le thon, la langouste, les flocons d'avoine,

- l'EPA : le thon, le saumon, le homard, l'anguille, le loup de mer, le maquereau, la sardine,

- la DHA : la truite, l'anguille.

Voici un exemple de journée type :

 Dès que vous sortez du lit : un grand verre d'eau froide ou le jus d'une ou deux oranges pressées, de deux citrons ou d'un pamplemousse, nature et très froid (pour éviter la constipation) avec la pulpe. Ne pas ajouter de sucre.

 Petit déjeuner : une tranche de pain intégral avec du fromage blanc maigre (0 % MG) sans fruits ni sucre.

 A 10 h (obligatoire) : un fruit.

 Déjeuner : une salade mixte (laitue, tomate, endive, concombre, radis, haricots verts, champignons, poivrons...) à volonté avec 1 cuillère à soupe de vinaigrette allégée maison (1 cuillère à soupe d'huile, du vinaigre ou du citron, des herbes, de la moutarde...) et 100 g de poisson blanc (cabillaud, lieu, lotte, limande... ).

 Goûter (obligatoire) : un bol de muesli sans sucre ajouté dans du lait demi-écrémé.

 Dîner : 150 g de poisson ou de viande maigre (volaille, veau, morceaux maigres du bœuf...) et un bol comprenant 2 légumes cuits à l'eau ou à la vapeur avec un filet d'huile d'oive ou une noisette de beurre.

Vous pouvez vous aider de compléments alimentaires. Ils ont pour objectif de freiner la transformation des sucres alimentaires en graisses, donc de diminuer la production d'insuline (nopal, pour diminuer les envies de sucres ; chrome, pour favoriser l'équilibre du métabolisme glucidique ; resvératrol, pour activer le déstockage des graisses sur le haut du corps).

Enfin, n'oubliez pas que le suivi et la stabilisation sont le plus important."