Rester en forme à l'arrêt du tabac Limiter la prise de poids

La prise de poids est-elle incontournable ?

La prise de poids est liée d'une part à la modification de l'alimentation à l'arrêt du tabac. Quand on s'arrête, on ressent un manque que l'on comble en grignotant. Néanmoins, un tiers des personnes qui arrêtent de fumer n'est pas du tout touché par ce problème. Pour les autres, elle varie de un kilo à beaucoup plus. Elle concerne les personnes qui modifient beaucoup leurs habitudes alimentaires. Les fumeurs mangent d'une façon générale plus gras et sucré. Donc quand on retrouve le goût et la saveur des aliments, il faut faire attention à sa façon se s'alimenter, manger plus sain. Les substituts nicotiniques gèrent très bien cela, tout comme l'irritabilité.

"La nicotine modifie le métabolisme, on dépense plus de calories quand on est fumeur donc il peut arriver que l'on prenne deux ou trois kilos à l'arrêt"

D'autre part, la nicotine modifie le métabolisme, on dépense plus de calories quand on est fumeur donc il peut arriver que l'on prenne deux ou trois kilos à l'arrêt. On obtient alors le poids que l'on aurait toujours dû avoir.

Comment faire pour limiter les dégâts ?

Il ne faut pas commencer un régime trop sévère dès l'arrêt. En revanche, il faut travailler sur son comportement alimentaire : ne pas manger en-dehors des repas, reprendre ou renforcer son activité sportive, en marchant plus par exemple. Mieux vaut attendre un mois avant de se lancer dans un régime. Il faut aussi se fixer une limite. Ok pour prendre quelques kilos, mais pas plus de trois.

Sommaire