Ma question : "Que faire contre le ventre gonflé ?"

Malgré une hygiène de vie irréprochable, Isabelle vit avec le ventre gonflé en permanence. Le docteur Allard, nutritionniste, la conseille.

La question d'Isabelle

"Je fais régulièrement du sport, soit deux heures par semaine et 30 minutes de marche par jour. Je m'alimente normalement et sans excès, ne mange qu'à ma faim et pourtant j'ai tout le temps le ventre gonflé, comme si j'étais ballonnée en permanence. Que faire ?"

La réponse du docteur Claude Allard, nutritionniste

"Plusieurs causes peuvent être à l'origine de troubles intestinaux comme les ballonnements et les flatulences avec ou sans perturbation du transit. Certaines sont d'origine alimentaire et d'autres sont plutôt psychologiques en rapport au stress, à l'angoisse ou aux émotions.
Dans ces seconds cas, le sport est un excellent moyen de contrecarrer ces désordres et s'il était insuffisant, il suffirait d'y ajouter quelques séances de relaxation.
Souvent, les principales causes sont alimentaires et plusieurs sont envisageables.

Soignez votre alimentation

 Les fruits, les légumes, les légumes secs ou les légumineuses (haricots secs, pois secs et lentilles) et les céréales complètes (riz et blé) sont des aliments de nature glucidique renfermant des fibres alimentaires. Ces fibres sont aussi des glucides mais non assimilables. Ou elles sont de type soluble comme la pectine, ou insolubles comme la cellulose. Les fibres insolubles se gorgent d'eau au niveau digestif permettant l'obtention d'un effet de rassasiement, l'augmentation du volume des selles, le déclenchement des contractions intestinales et la progression du bol fécal. Si l'alimentation est trop riche en fibres ou selon la sensibilité personnelle au niveau intestinal, la dilatation de l'intestin et ses contractions peuvent enclencher des douleurs, des ballonnements, des gargouillis et des flatulences.
Choisissez plutôt les fruits et les légumes cuits que crus. Évitez de consommer le fruit dès la fin du repas mais plutôt à distance de celui-ci. Buvez suffisamment. Préférez la céréale de blé semi complet (pâtes et semoule) où la couche de son du blé contenant les fibres à été supprimée.

 

"Si l'alimentation est trop riche en fibres, la dilatation de l'intestin et ses contractions peuvent enclencher des douleurs, des ballonnements, des gargouillis et des flatulences"

 Le glucide des laitages et des produits laitiers est le lactose. Celui-ci est digéré par le biais d'une enzyme, la lactase. Or, les trois-quarts des gens ont une déficience en cette enzyme et deviennent intolérants au lactose. Il en résulte une irritation intestinale engendrant des douleurs abdominales, des ballonnements, des gaz et des troubles du transit. Si vous faisiez partie de ces personnes, je vous conseillerais de remplacer les produits laitiers d'origine animale par des produits laitiers d'origine végétale. Utilisez de la margarine ou de l'huile à la place du beurre, de la crème cuisine de soja, des laitages de soja et conservez toutefois les fromages qui sont des laitages fermentés dépourvus de lactose.

 Le gluten est une protéine insoluble retrouvée dans l'amidon du blé, de l'orge, de l'avoine, du seigle, de l'épeautre et du kamut (variété de blé non hybridé et cultivé selon les règles de l'agriculture biologique, N.D.L.R.). Certaines personnes peuvent présenter une sensibilité à cette protéine qui s'attaque aux muqueuses intestinales et perturbent l'assimilation des minéraux, entraînant des troubles divers dont les ballonnements et les flatulences. Là, le cas n'est pas simple car supprimer de son alimentation toutes les céréales contenant du gluten relève de l'exploit. Toutefois, sachez que des listes d'aliments sans gluten sont disponibles en centre hospitalier dans les services concernés.

 Enfin, évitez les boissons gazeuses et les excitants comme les plats épicés, le café en excès, le thé, le tabac, les boissons alcoolisées.

A lire aussi :