J'ai testé pour vous... Un cours de trapèze ! Comment j'en suis arrivée là

'je suis julie et je serai votre coach pour ajourd'hui', nous annonce cette
"Je suis Julie et je serai votre coach pour ajourd'hui", nous annonce cette artiste du Cirque du soleil ! © Journal des Femmes / Cécile Debise

Paris, porte de Versailles, mars 2011. Pour la première fois de ma vie, je foule les allées bondées du Salon du fitness, au parc des Expositions. Ici, il semblerait bien que la graisse n'ait pas droit de cité. Partout, dans les allées, se bousculent des hommes et des femmes au physique parfaitement sculpté, moulé dans des tenues de sport aux couleurs chatoyantes. Aïe, ça commence mal !

Bon, quand on est journaliste, il faut savoir donner de sa personne ! Je me dirige donc vaillamment vers le stand Jukari fit-to-fly, pour lequel j'ai reçu une invitation à un cours un peu particulier. "Voici un sac avec une tenue de sport", me lance la responsable du stand, scrutant d'un air goguenard ma petite robe et mes chaussures à talons. C'est sûr, pour faire du trapèze, ça n'était peut-être pas l'idéal...

Cirque du soleil !

Jukari fit-to-fly, m'explique-t-on, est une discipline née il y a deux ans d'un partenariat entre une grande marque des vêtements de sport et le Cirque du soleil. L'idée : rendre le fitness plus amusant pour attirer plus de gens. Pour l'instant, ça ne m'amuse pas trop trop : je me retrouve devant une sorte de trapèze placé à hauteur de ma taille, entourée de consoeurs d'infortune qui, elles, font bonne figure et sourient de toutes leurs dents. Arrive la coach. "Bonjouuuuur, moi c'est Julie et j'espère que vous êtes en forme parce qu'aujourd'hui on va avoir biiiin du fun !" Oui, Julie est québécoise, comme le Cirque du soleil, dont elle fait d'ailleurs partie. Julie est aussi une Laure Manaudou du fitness : 1,80 m, toute en muscles et un sourire en acier inoxydable, apparemment. Non, décidément, mes craintes ne se dissipent pas : nous allons souffrir, c'est certain !

Sommaire