Endométriose : la sophrologie comme alliée pour les femmes

Touchant près d’une femme sur dix, l’endométriose est responsable de douleurs souvent invalidantes pour les femmes qui en souffrent. Mais elle peut aussi être à l’origine de l’infertilité féminine et d’une réelle souffrance psychologique. En complément d’un accompagnement médical, la sophrologie est d’une aide précieuse pour celles qui sont atteintes de cette maladie chronique. Elle permet non seulement de soulager les douleurs, mais également de sortir de l’isolement et du silence.

En mars dernier se tenait la Journée mondiale de lutte contre l’endométriose. Une journée dont l’objectif est de briser le tabou qui entoure cette maladie dite "de l’ombre". La mobilisation des bénévoles et de nombreuses célébrités qui en sont atteintes, comme Laetitia Millot ou encore Imany, ouvre la voie aux actions d’information et de prévention. Parmi les thèmes abordés, celui de la gestion de la douleur. Car en l’absence de traitement définitif, la question est de savoir comment aider les femmes à apaiser les souffrances générées par la maladie. Très souvent, le corps médical propose aux patientes des solutions alternatives comme l’acupuncture ou l’homéopathie. La sophrologie fait, elle aussi, partie des méthodes recommandées pour lutter contre les désagréments de la maladie.

La sophrologie pour apaiser les douleurs

L’un des premiers symptômes liés à cette pathologie est la survenue de douleurs abdominales. Lorsqu’elles apparaissent, les douleurs provoquées par l’endométriose sont parfois si intenses qu’elles obligent les femmes à rester immobiles plusieurs heures. Dans ces moments, impossible pour elles de répondre à leurs obligations.

Grâce à un travail sur les ressentis, la sophrologie permet de diminuer l’intensité des sensations désagréables. Les femmes ont ainsi la possibilité de reprendre le contrôle sur la façon dont elles vivent la douleur. Une manière accessible d’améliorer leur bien-être et leur qualité de vie. Et en ce qui concerne la réalisation des tâches quotidiennes, il ne s’agit pas d’amener les femmes à se forcer malgré la douleur. En sophrologie, on cherchera plutôt à préserver, voire développer, la confiance en soi pour que rien ne puisse venir l’ébranler. Car en plus de leur propre culpabilité et perte d’estime, ces femmes doivent bien souvent affronter, l’incompréhension de leur entourage ou de leur employeur.

Aider les femmes à renouer avec leur corps

Aider les femmes à maîtriser les douleurs est essentiel, cependant, pour les malades, cet objectif reste insuffisant. Dans nos cabinets de sophrologie, les femmes atteintes d’endométriose expriment la crainte de voir les douleurs apparaître à tout moment. Bien souvent, ces inquiétudes les empêchent d’entretenir un rapport apaisé avec leur corps vécu comme hostile. La sophrologie est extrêmement profitable pour casser le cercle vicieux provoqué par la maladie. Grâce à différentes techniques de respiration et de décontraction musculaire, les malades apprennent à calmer leur peur, mais aussi à renouer de façon bienveillante avec leur corps.

Les accompagner durant tout le processus de soin

En s’attaquant à leur corps, l’endométriose affecte le bien-être des femmes, mais il brise aussi parfois leurs projets futurs. Certaines d’entre-elles apprennent lors d’une consultation médicale que les chances d’avoir un enfant sont entravées par les dégâts causés par la maladie. Même si certains traitements chirurgicaux permettent de réparer ce qui a été endommagé, ces femmes font face à un important bouleversement émotionnel. En accueillant simplement les ressentis tels qu’ils se présentent, le sophrologue apporte un espace de décompression à ces femmes. Les temps d’échange durant les séances de sophrologie ont plusieurs intérêts : avant la pratique des exercices, ils permettent, entre autres, de faire le point sur leur état d’esprit, l’intensité des douleurs et leur état émotionnel du moment. En fin de séance, ils amènent les femmes à constater leur capacité à retrouver simplement un bien-être corporel et psychique. Notre rôle en tant que sophrologue est de favoriser cette prise de conscience sur leur aptitude à retrouver un mieux-être grâce à leurs propres ressources.

Et pour toutes celles qui en expriment le souhait, la sophrologie se révélera également d’une aide appréciable pour se préparer à vivre sereinement les éventuelles interventions médicales. Ainsi, les femmes atteintes d’endométriose qui font appel à un sophrologue, pourront se sentir prises en charge de façon globale, depuis l’apparition des douleurs jusqu’à la démarche de soin.