Ongles de pieds : Attention aux champignons !

A la fin de l’été, on revient de vacances avec des souvenirs plein la tête, et parfois de vilains compagnons sur le bout des orteils…

Ongles de pieds : attention aux champignons ! 

A la fin de l’été, on revient de vacances avec des souvenirs plein la tête, et parfois de vilains compagnons sur le bout des orteils… 

Un (ou plusieurs ongles) de pied se décolle, s’épaissit, prend une couleur anomale, marron, vert ou jaûnatre… Il s’agit probablement d’une mycose ! (mais pas toujours… !) 

Les champignons sur les ongles, ou onychomycoses, sont une infection très fréquente aux pieds !

Cette fréquence importante est due à la contagiosité mais aussi à la difficulté de se débarrasser de ces hôtes indésirables.

Ces champignons se plaisent dans les milieux chauds ou humides. On les trouve donc sur les sols des piscines, des hammams, des salles de sport, les tapis de gymnastique… 

Il est important de traiter une onychomycose, afin d’empêcher que l’infection s’étende à tous les ongles, mais aussi à la peau des pieds ou d’une autre partie du corps (l’entre-jambe par exemple). 

Le traitement est toujours local, et parfois oral.

Le traitement local repose sur l’élimination mécanique de l’ongle infecté : couper l’ongle décollé, appliquer une pommade à l’urée qui va éliminer la partie malade de l’ongle, appliquer un vernis ou une crème sur l’ongle pendant 9 à 12 mois, et en tous cas jusqu’à la disparition complète des signes d’infection.

Le traitement par voie orale est prescrit par un médecin lorsque l’infection de l’ongle est étendue, ou touche la matrice ou les gouttières latérales de l’ongle. Il doit être précédé d’un prélèvement mycologique réalisé dans un laboratoire habitué à ce genre d’examen, afin que la nature exacte du champignon soit identifiée et le traitement adapté. Les antibiotiques antifongiques nécessitent une surveillance biologique de la tolérance hépatique. Lorsqu’un traitement oral est initié, il dure au moins 3 mois.  

Les récidives après l’arrêt du traitement sont fréquentes, le plus souvent parce que le traitement est arrêté trop tôt. En effet il faut 9 à 12 mois pour venir à bout d’une mycose d’un gros orteil…!

Les rechutes peuvent être dues à une recontamination, par ses propres chaussures par exemple (et qu’il ne faudra donc pas oublier de traiter aussi, avec une poudre ou un spray !), mais aussi par un membre de la famille ou à la salle de sport …  Si vous êtes sujet aux infections à répétition, il est prudent de vous munir d’un spray antifongique, à utiliser après les séances à la salle de sport ou à la piscine, et pour décontaminer régulièrement vos chaussures… 

Mais il faut savoir qu’un ongle qui se décolle ou qui change de couleur ne signifie pas forcément qu’il est atteint d’une mycose ! En effet de multiples maladies de peau (eczéma, psoriasis, lichen etc.) peuvent se localiser sur les ongles et mimer une mycose.

Il est donc préférable, au moindre doute, de consulter un médecin, ou un spécialiste des ongles, c’est-à-dire un dermatologue.