L’activité physique fait-elle vraiment gagner trois ans ?

Sénèque, stoïcien grec et latin, soumettait déjà l'idée il y a 2000 ans que les hommes se souciaient trop peu de bien vivre, mais souhaitaient surtout vivre longtemps. Or, il s'avère que l'activité physique permet à la fois de vivre davantage et en meilleure santé.

Nous rêvons en effet tous de vivre plus longtemps, de goûter au mythe de la fontaine de jouvence si bien que l’esprit pourrait se transporter dans un corps inchangé. Goya, dans son célèbre tableau Les vieilles, nous rappelle que le temps est un cadeau inestimable qu’il ne faut pas gâcher. Du coup, de nombreux chercheurs se penchent sur le sujet afin de trouver « la méthode miracle », comme si Hébé, la fille de Zeus, pouvait nous offrir la jeunesse éternelle. Et nous y voilà, comment gagner trois ans d’espérance de vie grâce à l’activité physique ?  

Une méthode miracle ?

Pas vraiment, sachez que contrairement à ce que nous entendons tous les jours, les activités purement cardiovasculaires (dites d’endurance) sont loin d’être les plus adaptées quant à l’obtention d’un corps de déesse ou d’éphèbe. Concernant la santé, il serait même recommandé de stimuler tant nos muscles grâce au renforcement musculaire, que notre cœur par une activité cardiovasculaire. Nous pouvons d’ailleurs tout à fait entraîner notre cœur grâce à un entrainement musculaire - rassurez-vous - sans matériel et sur 2m².

Quels réels impacts d’une activité physique ?

Le Dr Chi Pang aurait démontré auprès de 400.000 personnes que 15 minutes d’activités physiques par jour ou 92 minutes par semaine permettaient de prolonger l’espérance de vie de 3 ans (Pang Wen C. et al. 2011). L’institut français Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) aurait même avancé une mortalité réduite de 25 à 30% chez les personnes atteintes de maladies coronariennes. Une limitation des maladies chroniques telles que le diabète, l’hypertension ou l’ostéoporose sont également démontrées depuis bientôt vingt ans (Lee IM, Paffenberger RS Jr et al. 1997).

Comment dompter son corps ?

Pratiquez un peu, souvent. Votre organisme a besoin d’être stimulé, votre corps à une mémoire d’éléphant, pas de poisson rouge. Chaque personne est différente, les besoins ne sont pas les mêmes, les efforts ne le seront donc pas non plus. Une chose est sure, pratiquez au moins deux à trois fois par semaine, pas forcément longtemps mais de manière suffisamment intense pour déséquilibrer l’homéostasie (état d’équilibre) de votre organisme. Cherchez surtout à pratiquer dans le plaisir !

Posez vos questions auxquelles je répondrai dès que possible car nous sommes bien tous différents. Après tout, « la jeunesse n’est pas une question d’âge, c’est une question de l’esprit » disait Robert Mallet (Apostille ou l’amour et le futile, 1972), alors que vous ayez 15 ou 80 ans, entretenez tant votre corps que votre intellect.