Reflux gastro-oesophagien : Ayez la bonne attitude !

Le Reflux gastro-oesophagien ou RGO est une remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Pour éviter l’inconfort et l’apparition de complications, il est recommandé d’observer quelques règles hygiéno-diététiques simples.

Les RGO sont dus à une moindre résistance (pour diverses causes) du cardia, petit clapet destiné à fermer l’estomac après le passage des aliments en provenance de l’œsophage. Il peut aussi trouver son origine dans une anomalie anatomique comme la hernie hiatale. Le contenu gastrique reflue dans l’œsophage dont la muqueuse n’est pas adaptée à recevoir une telle acidité. Il entraîne des douleurs et peut causer l’apparition d’une inflammation de l’œsophage (œsophagite). Ces reflux peuvent également accéder aux voies respiratoires (notamment en position couchée) provoquant des atteintes ORL.

Au niveau postural :

La position allongée est donc à éviter surtout après les repas. Attendez environ deux heures pour vous coucher, le temps que l’estomac effectue en grande partie sa vidange. Si vous êtes adepte d’une petite sieste, mettez-vous en position semi-assise.

Pensez aussi à ne pas soulever de lourdes charges ou de vous pencher après avoir mangé (en faisant la vaisselle par exemple), cela favorise les remontées gastriques. De manière générale, il ne faut pas exercer de pression sur l’estomac comme par exemple en pratiquant une activité physique qui sollicite les abdominaux. Par contre, une petite marche après le repas ne pose pas de problème !

Dans cette ligne de conduite, surveillez également que vos vêtements ne soient pas trop serrés au niveau de la taille.

Au niveau de la prise des repas :

Mangez lentement en prenant votre temps. Pensez à bien mastiquer, c’est important. Ne sautez pas de repas et répartissez bien les volumes au cours de la journée. Ainsi, vos repas seront moins copieux et diminueront la pression sur le cardia.

Le choix des aliments :

Les repas trop gras ralentissent la vidange gastrique. On fait donc l’impasse sur les fritures, sauces grasses, pâtisseries… Dans les aliments gras, les fromages et les charcuteries sont souvent mal supportés.

Pour éviter les volumes trop importants ou trop de liquides, on déconseille les grandes assiettes de soupes, potages ou de bouillons. Certaines boissons comme les boissons gazeuses sont mal tolérées tout comme l’alcool et le café. Buvez de préférence en dehors des repas.

Les aliments trop sucrés ou trop acides posent aussi problèmes.

En plus de ces généralités que nous venons de citer, certains aliments spécifiques sont à éviter. Imprimez ce document et complétez-le en fonction de vos propres tolérances :

  • Pain frais
  • Viande faisandée
  • Les poissons gras : thon, saumon, harengs…
  • Légumes secs
  • Les céréales complètes : riz complet, pâtes complètes…
  • Certaines épices
  • Les oléagineux : les noix, les amandes…

Notez enfin que la constipation, le surpoids ou le tabagisme sont des facteurs à combattre pour améliorer les symptômes. 

 Bibliographie : Club de réflexion des cabinets et groupes d’hépato-gastroentérologue. Fiche octobre 2009. Le reflux gastro-oesophagien.