Alcool et fêtes : halte aux idées reçues

Que votre consommation soit occasionnelle ou régulière, les fêtes de fin d'année vous amènent souvent à boire plus d'alcool qu'à l'accoutumée. Entre idées reçues et vérités, faites le point sur vos connaissances.

Qu'est ce qu'une unité d'alcool ?

Une unité d'alcool (UA) correspond à 10 g d'alcool pur. Pour calculer le nombre d'unités d'alcool apportées par une boisson, il suffit d'appliquer la formule suivante :

Degré d'alcool x quantité en litre x 0.8 = … unités d'alcool.

Ainsi, une bière de 33 cl qui affiche 7.5° d'alcool vous apportera :

0.33 x 7.5 x 0.8 = 1.98 UA alors qu'une bière de même contenance qui affiche 5° en apporte 1.32.

Un alcool fort mais consommé en petite quantité, peut apporter moins d'unités d'alcool. Par exemple 2 cl d'un digestif à 40º correspond à 0.02 x 40 x0.8 = 0.64 UA

Ce simple calcul permet de mieux prendre conscience de votre consommation et permet de réaliser que parfois les idées reçues ont parfois la vie dure. 

Combien d’unité d'alcool peut-on consommer par jour ?

On estime chez la femme que la consommation d'alcool devient excessive aux delà deux unités par jour. Chez l'homme, c'est trois. Une consommation occasionnelle ne doit pas dépasser quatre.

Ces sont des limites approximatives à partir desquelles les risques de présenter un comportement addictif ou des effets délétères deviennent exponentiels. L'alcool est en effet responsable de modifications de comportements et/ou de pathologies digestives par exemple. Mais ces seuils ne garantissent pas pour autant l'absence de risques. De plus, attention, ces valeurs ne sont pas en relation avec la possibilité ou pas de prendre le volant. 

Comment peut-on évaluer approximativement son alcoolémie en utilisant les unités d'alcool ingérées ?

En réalité seule une prise de sang permet de vérifier votre alcoolémie de manière précise. Il existe cependant un calcul rapide qui donne une idée de votre taux d'alcool dans le sang. Cette formule qui prend en compte votre poids se calcule de la manière suivante :

Évaluez d’abord les grammes d’alcool consommés : Unité d'alcool consommées x 10 = grammes d'alcool

Puis multipliez votre poids (en kg) par 0.60  pour la femme (ou  par 0.70 pour l'homme)

Divisez ensuite ce résultat par les grammes d’alcool trouvés.

Par exemple, une femme de 55 kg qui a consommé 3 unités d'alcool aura une alcoolémie d'environ :

3×10=30 g d'alcool
55×0.60 = 33

30 divisé par 33 = 0.91 g/l

Cette évaluation a toutefois ses limites, en effet, d'autres facteurs entrent en compte comme le niveau de stress, l'état de fatigue, la prise de médicaments...

Attention, les données délivrées par ce calcul ne le sont qu’à titre indicatif. Si vous avez bu et que vous devez prendre le volant, vous devez vous assurer avant que vous êtes en état de le faire en utilisant un alcootest. En cas de doute, ne conduisez pas !

Pensez également qu'il faut une à deux heures pour éliminer une unité d'alcool une fois que l'alcool a été assimilé (et non ingéré !). Rien ne peut réduire ce temps et il est difficilement quantifiable. Même si des astuces vous donnent l'impression de retrouver les idées claires, en réalité, rien ne peut accélérer le processus d’élimination.

Boire beaucoup d'eau ou diluer l'alcool dans les jus de fruits ne fait pas consommer moins d'alcool. De même, manger en buvant permet bien de ralentir l'assimilation de l'alcool, mais là aussi,  les unités d'alcool ingérées restent bien entendu identiques.

Excellentes fêtes de fin d’année !

Crédit image : pressmaster - Fotolia.com