J'ai testé pour vous... L'escalade

La pratique de l'escalade est exigeante : elle demande une bonne connaissance de la technique, du matériel et de soi-même ! Zoom sur une activité sportive conviviale et accessible à tous.

Mes amis me connaissent, sans cesse à l’affut de nouvelles sensations sportives, j’ai rendez-vous avec eux un soir pour une destination surprise. Seule indication : tenue de sport obligatoire of course ! Arrivée sur place, un endroit plutôt sympa avec des murs colorés de partout, ça donne envie ! Lieu : salle d’escalade.

La pratique

L’escalade ce n’est finalement pas que de la « grimpette » ! Cela peut être super sportif ! Et the avantage, c’est accessible à tout le monde, de 3 à 99 ans et pour tous les niveaux. En simple (voir très simple), il s’agit de monter un mur sur toute sa hauteur, en prenant appui sur des prises à l’aide de ses jambes et ses bras. En plus compliqué, il existe de nombreuses voies qui sont cotées de 3 à 9, auxquelles on ajoute des lettres pour marquer le niveau de difficulté : une 6a sera plus difficile qu’une 5c par exemple mais beaucoup plus facile qu’une 8b. Quand on débute on peut commencer par une 3, c'est-à-dire une voie où il y a des prises tous les 5 cm… Autant dire qu’on progresse vite ! Oubliez de suite la 9 si vous n’êtes pas un grimpeur confirmé ! Avec une mini micro prise,  il faudrait de la colle sur les doigts pour y arriver ! Les progrès vont en fait très vite quand on débute. Et surtout on se fait plaisir. En plus, on rencontre du monde, c’est super convivial ! Les grimpeurs se donnent des tuyaux : « pour passer cette voie il faut que tu fasses une opposition en dièdre ». Ok la moitié de cette phrase est du chinois mais on va quand même regarder comment il s’y prend et on fera pareil. Enfin on essayera !

Les conseils

Trouvez au moins une personne pour vous accompagner ! A deux c’est mieux pour s’assurer. Et pour se motiver ! Si on est seule, on peut trouver du monde sur place ou pratiquer sur des blocs (murs d’environ 3 m de haut ne nécessitant pas d’assurage) pour progresser. On se lance des défis pour progresser : « la prochaine fois cette voie là elle passera easy ! ». On s’informe sur le jargon de l’escalade pour ne pas se retrouver idiote quand on nous demande si on a pas un peu de peuf. Quoi une teuf ? Pas compris ! La peuf est en fait de la magnésie, poudre qui permet d’éviter les mains moites qui sont à proscrire pour grimper. Finalement on se fait vite à ce monde sans prise de tête et on a envie que d’une seule chose, y retourner !

La tenue

Le plus important est d’avoir une tenue dans laquelle on se sente bien pour bouger ! Donc côté vêtements, l’idéal est un pantalon assez prêt du corps pour enfiler le baudrier par-dessus et suffisamment stretch pour ne pas être limité dans ses mouvements. Pour le haut, j’ai opté pour une brassière et un débardeur, parfait.

         Pour le matériel spécifique, vous pouvez le louer les premières séances mais vous aurez vite envie d’investir, notamment pour les chaussons d'escalade. Car ils ne ressemblent en rien à vos pantoufles Isotoner ! Ce sont des chaussures dans lesquelles on n’est pas super à l’aise, mais c’est essentiel pour avoir un bon contact avec la paroi. Ils sont dotés d’une gomme qui permet une bonne adhérence sur les prises. Deuxième élément essentiel : un baudrier, pour grimper en toute sécurité et assurer son partenaire. Troisième élément : un mousqueton et un descendeur. Ces petits trucs qui nous permettent de prendre du plaisir avec un assurage garanti ! Cela fait parti du jargon de l’escalade, un milieu où les mots farfelus ne manquent pas... Je vous laisse les découvrir !

 Les bénéfices

L’escalade est un sport qui développe de nombreuses qualités physiques notamment la souplesse, la force, l’équilibre et la coordination. Chaque voie posant un problème à résoudre, cela développe en plus la concentration, la patience et cela s’avère très ludique.

En plus de cela, l’escalade développe la confiance en soi et bien sûr en l’autre à qui on confie parfois notre vie ! On apprend à maîtriser son corps et son esprit, essentiel pour prendre des décisions et évoluer.

Physiquement, l’escalade tonifie l’ensemble du corps avec notamment un petit plus pour les bras, les épaules et le dos qui se musclent rapidement. Sans même s’en rendre compte, on fait beaucoup travailler ses abdos. Courbatures garanties lors de premières séances ! Mais no panic, avec l’expérience vous apprendre à vous économiser.

Où pratiquer ?

Il existe différents type de pratique : en salle, en falaise ou sur blocs. L’avantage de la salle, est qu’il faut peu de matériel, voire aucun si on le loue. Dès lors qu’on se débrouille un peu, on peut partir grimper en falaise c'est-à-dire sur des surfaces naturelles. Il existe de nombreux topos pour présenter les différents sites. Cette pratique offre une sensation de liberté et des paysages magnifiques. Mais là il faut tout son matos. On ajoute donc à l’équipement de base : cordes, dégaines, mousquetons, vache (non non je ne parle pas de l’animal, c’est une longe qui permet de s’assurer lors d’un relais). On peut trouver des blocs en salles et en extérieur, cela permet d’évoluer sans assurage sur des pans de murs qui sont peu hauts et qui permettent surtout de travailler des mouvements difficiles et de développer force et puissance.

Renseignez vous, vous trouverez à coup sûr une salle à côté de chez vous. Et pourquoi pas un club si vous accrochez ! Faites un tour sur le site de la ffme (fédération française de la montagne et de l’escalade), vous y trouverez tous les renseignements nécessaires. Comptez environ 12 euros la séance dans une salle sans location de matériel.

Et si l’escalade était l’activité de liberté ? A vous d’essayer !