J'ai testé pour vous... La course à pied

Nouvelle chroniqueuse, je me propose de tester pour vous chaque mois une nouvelle activité sportive ! C'est parti pour le mois de mai avec la course à pied...!

C’est surprenant le nombre de coureurs que l’on peut rencontrer lorsque les beaux jours arrivent ! L’autre jour j’ai cru participer à un marathon rien qu’en me promenant ! Et il faut l’avouer, cette effervescence est communicative. Et si je m’y mettais, moi aussi ?

La pratique

Je me suis mise à la course pied il y a quelques semaines. Pour moi ce sport n’était au départ qu’un complément à mes multiples régimes. Il s’avère en fait être bien plus ! Accompagnée par une amie, les deux-trois premiers entrainements furent très difficiles. Une petite demi-heure et mon corps criait stop. Mais quelle sensation de bien-être après ! Et que de progrès en peu de temps ! Au début, on peut alterner course et marche à pied. Côté timing, on y va progressivement : trente cinq minutes, quarante, quarante cinq... jusqu'à une heure ! En quelques séances on apprend à maîtriser sa foulée, son souffle et on prend du plaisir. L’idéal est de pratiquer deux à trois fois par semaine. Au fil des séances, on varie les entrainements pour éviter la routine : aérobie, fartlek, côtes, anaérobie, sortie longue… Un jargon que l’on maitrise assez rapidement si on est bien documenté !

Les conseils

Trouver "THE partenaire" de course, idéalement du même niveau pour progresser. Parce qu’à deux on se motive même quand il pleut et même quand il y a la rediff’ de la finale de topchef qu’on a raté déjà une fois. Autre alternative, le mp3. On y met des musiques suffisamment rythmées pour se donner le tempo et c’est parti pour une séance. Un autre moyen pour s’améliorer : se fixer des objectifs, s’inscrire à des courses. Il y en a partout en France toutes les semaines et pour tous les niveaux. C’est amusant et très motivant. On entre réellement dans le monde de la course à pied et on donne du sens à nos entrainements.

La tenue

Le plus important est d’avoir une paire de baskets adaptée à notre foulée et à notre morphologie. Aujourd’hui il en existe des milliers sur le marché et il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès des magasins spécialisés pour ne pas se tromper dans son choix. C’est comme ça que j’ai appris que j’avais une foulée de type "pronatrice", c'est-à-dire que l’usure est plus prononcée sur le bord interne de la chaussure, comme 45% des coureurs (50% ont une foulée dite "universelle" et 5% "supinatrice"). Et vraiment, avoir des chaussures adaptées, ça change la course !

Côté vêtements, un large choix s’offre à vous. Et bonne surprise, la mode est au rendez vous dans les rayons spécialisés ! Pour le haut, un tee shirt flashy respirant sur une brassière adaptée à la pratique du sport. Pour le bas, un collant de course pour être plus libre dans ses mouvements ou un short que l’on choisit large ou près du corps.

Les bénéfices

Même si on se fait mal pendant les entrainements, la course à pied donne de sacrées sensations. D’abord on se vide l’esprit, on oublie nos soucis. La libération d’endorphine, appelée hormone du plaisir procure un état de bien-être incomparable. Et cela donne envie d’y retourner encore et encore. De plus, j’ai appris à mieux contrôler ma respiration et désormais monter les trois étages jusqu’à mon appartement est un jeu d’enfant !

Physiquement, la course à pied a tonifié l’ensemble de mon corps. Mes jambes sont musclées harmonieusement, mes fesses galbées et mes bras tonifiés. Sans même s’en rendre compte, on fait beaucoup travailler ses abdos. En l’espace de quelques semaines je suis devenue accro.

Où pratiquer ?

Ce qu’il y a de génial, c’est qu’une paire de baskets suffit. Préférez les parcs, la campagne et les grands espaces à la circulation et les pots d’échappement. Inscrivez-vous dans un club d’athlétisme de type loisir ou compétition si vous ressentez le besoin d’être encadré (environ 120 euros l’année). Etablissez des plans d’entrainements avec votre coach ou sur internet et fixez-vous des objectifs !

Et si la course à pied était la clé d’un bien-être physique et mental ?

A vous d’essayer !