Le point sur les coupe-faim

En réalité, les coupe-faim peuvent appartenir à plusieurs catégories. Cela va du médicament exclusivement délivré sur ordonnance à l’aliment le plus courant que l’on peut retrouver dans sa cuisine. L’action recherchée est de couper l’appétit soit en créant une impression de satiété en occupant du volume dans l’estomac avec des substances peu caloriques, soit en envoyant des signaux au cerveau pour "tromper" la faim. Bien évidemment, il ne s’agit pas de lister tous les aliments où produits qui vont agir en ce sens mais de vous donner quelques pistes efficaces.

Je ne souhaite pas aborder ici les médicaments délivrés sur ordonnance dont certains ont été, fort heureusement, retirés du marché.

Nous allons plutôt parler des coupe-faim naturels que l’on peut  trouver sous différentes formes : en gélules, en poudre ou à cuisiner et qui sont en vente libre.

Le konjac et l’agar agar fonctionnent sensiblement de la même manière : les fibres gonflent dans l’estomac en formant un gel pour créer une sensation de plénitude gastrique. Il s’agit donc de coupe-faim efficaces. On est rassasié plus vite ce qui limite l’absorption d’autres aliments plus caloriques. Leur action sur la glycémie n’est pas négligeable, les diabétiques doivent donc signaler à leur médecin, s’ils souhaitent prendre ces coupe-faim. De même si vous prenez un traitement médicamenteux par voie orale, ils peuvent gêner son assimilation.  Enfin, ils sont proscrits en cas d’occlusion intestinale.

Ces produits doivent être pris avant le repas (une demi-heure environ) et complétés par l’absorption de suffisamment d’eau.

Le fucus qui agit également au niveau de la satiété est quant à lui contre-indiqué en cas de troubles thyroïdiens.

Vous trouverez aussi des gélules ou des sachets à diluer dans l’eau à base de pectine de pomme parfois associée à des plantes diurétiques. Le but étant, en complément de couper la faim, de faciliter l’élimination de l’eau.

Notez qu’il est important de s’assurer de la qualité du produit qui sera consommé.

Bien évidemment avant de vous lancer dans la consommation d’un de ces coupe-faim,  demandez conseils à un professionnel de santé et ne les utilisez pas en cas de grossesse, d’allaitement ou chez l’enfant.

Les coupe-faim dans le panier de ménagère :

De nombreux aliments ont la capacité d’agir sur notre satiété. Véritables coupe-faim que l’on retrouve naturellement et souvent toute l’année dans la cuisine. Ce sont là aussi le mélange fibres et eau qui permettent d’assurer la satiété. La pomme reste le plus célèbre d’entre eux. Les galettes à base de céréales complètes (avoine, son de blé, riz complet…) aident aussi très bien. Enfin, les potages de légumes sont également un excellent moyen de se rassasier avant un repas.

Les protéines ont aussi une action rassasiante. Ainsi les laitages maigres et les œufs durs sont des aliments intéressants pour calmer la faim.

Il faut savoir que les coupe-faim ne présentent pas d’intérêt si avez tendance à grignoter de manière compulsive. Si vous mangez sans faim, l’action de ces derniers ne vous satisfera pas. Vous ne cherchez pas à calmer votre estomac qui crie famine mais bien souvent à combler un vide, à apaiser une contrariété. Il est donc important d’avoir recourt à ce type de produits si vous avez bien identifié la faim. Dans le cas, où vous êtes un "gros mangeur" et que les volumes ingérés ont besoin d’être diminués, il faut savoir que les coupe-faim restent une béquille. Ils peuvent être utiles au début de la prise en charge mais le but recherché étant de s’habituer à ingérer des volumes moins importants, ils risquent par leur action rassasiante d’empêcher le patient à s’habituer à manger moins. En ressentant toujours le désir de combler l’estomac, ce dernier réclamera des quantités d’aliments inappropriées à la perte ou à la stabilisation du poids. Il s’agit donc d’une aide temporaire.

Dans tous les cas, ils doivent être associés à une bonne hygiène alimentaire et à une activité physique suffisante pour obtenir une perte de poids satisfaisante.

Crédit Image : Vitos - Fotolia.com