Un verre de vin par jour pour une santé de fer !

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » : tel est le slogan obligatoire devant apparaître sur toute publicité ou étiquette de boissons alcoolisées. Ici, nous ne parlerons pas « d’abus » mais de « consommation modérée » de ce breuvage d’une douzaine de degrés issu de la fermentation de raisin. Voyons pourquoi les meilleurs médecins préconisent « un verre de vin rouge par jour ».

1.    Réduction des maladies neurodégénératives
Le vin rouge est naturellement riche en polyphénols et antioxydants. L’un des polyphénols, le resvératrol, constitue la défense immunitaire naturelle de la vigne qui lui permet de résister aux attaques extérieures et de se renouveler durant plusieurs siècles. Chez l’humain, celui-ci contribue à prévenir du vieillissement cérébral et de la possibilité de souffrir d’Alzheimer ou de démence. Selon une étude menée sur des personnes âgées souffrant déjà d’un léger déclin des capacités cognitives, l’évolution de la démence ralentirait de 85 % avec un verre de vin par jour.

2.    Réduction des maladies cardiovasculaires
De nombreuses études montrent que les amateurs de vin voient diminuer leur risque de maladies cardiovasculaires. En effet, les propriétés des polyphénols ont un effet fluidifiant et protecteur de la paroi des vaisseaux sanguins. La quercétine, un anti-oxydant du raisin améliore la tension artérielle chez les hypertendus.

3.    Aide à la digestion

Le vin facilite la mastication. Il aide à une meilleure digestion et serait bénéfique contre les problèmes de mauvaise haleine, pharyngites chroniques, ulcères, diarrhées et constipation.

4.    Anticancérigène
Si la consommation d’alcool est associée à une augmentation du risque de nombreux cancers, le cas du vin est assez différent. Les personnes qui consomment modérément des Grands Crus auraient globalement une mortalité par cancer diminuée de 23 %. Sa consommation diminuerait notamment de 34 % la mortalité par cancers digestifs et de 22 % la mortalité par cancer du poumon (sources : Etude Canceralcool D. Lanzmann-Petithory). Le resvératrol a un rôle étouffant sur les tumeurs cancéreuses. Il est le seul produit naturel dont l'utilisation soit à ce point validée pour bloquer le développement des cellules cancéreuses. C’est pourquoi il est incorporé dans les traitements de chimiothérapie.

5.    Bactéricide et antihistaminique
Les tanins et les anthocyanes présents dans le vin et sa structure acide agissent comme des antibactériens et sont capables de rejeter certaines bactéries sources d’infections. Il peut aussi servir à combattre certaines bactéries alimentaires et buccales et fonctionner comme un anticarie. Historiquement, l’une des premières utilisations du vin visait à mettre quelques gouttes de vin dans de l’eau pour l’assainir. Le vin contient aussi de la procyanidine, une substance provenant des tanins qui évite la formation de l’histamine, une substance responsable des réactions allergènes.

6.    Réduction de perte de la vue
Toujours grâce aux polyphénols et à leurs propriétés antivieillissement, il a été démontré que les seniors qui boivent régulièrement et modérément du vin ont moins de risque de souffrir de Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA).

7.    Lutte contre le diabète
L’alcool est considéré comme un facteur de risque de diabète mais là encore le vin a un statut d’exception. Un Grand vin rouge bien vinifié ne contient pas de glucides assimilables pour l’homme et n’altère pas l’équilibre du métabolisme d’un patient diabétique. De plus, le resvératrol améliore l’assimilation de l’insuline pour les personnes sous traitement.

8.    Réduction du mauvais cholestérol
Il stimule les effets de la restriction calorique. Le vin augmente les lipoprotéines de hautes densités soit le bon cholestérol (HDL cholestérol) et ralentit l’oxydation des lipoprotéines de basses densités (LDL cholestérol).

9.    Riche en oméga-3 et vitamine B
L’Oméga-3, fortement présent dans le vin (presque autant que dans le poisson) est un acide gras essentiel pour notre organisme et aux propriétés anti-inflammatoire.
La consommation modérée de vin augmente la quantité d’oméga-3 dans le sang. De plus, le vin est riche en vitamine B et en minéraux et peut agir comme un tonifiant.

10.    Pour améliorer votre sexualité
Les chercheurs ont observé que les buveurs réguliers et modérés diminuent de 30 % leur risque de souffrir de troubles érectiles à long terme. Egalement, la quercétine permet d’augmenter le niveau de testostérone et de la conserver plus longtemps dans le sang. Cette hormone contribue aussi à l’augmentation de la masse musculaire, améliore l’endurance et favorise une récupération rapide.


Voilà donc un résumé de seulement 10 bonnes raisons de consommer du vin. Notez que ces constituants naturels du vin, bénéfiques à la santé, sont particulièrement présents dans les vins bio.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération !

Copyright : Sandra Cunningham - Fotolia.com