Les super-aliments sont-ils vraiment un plus dans notre alimentation ?

Depuis quelques années, on entend parler de super-aliments. En réalité, ce terme a été inventé pour définir des aliments qui apportent un bénéfice pour la santé grâce à leur richesse exceptionnelle en certaines vitamines, minéraux ou oligo-éléments. Sans être des aliments miracles, ils jouent un rôle protecteur contre certaines maladies, dégénérescences ou inflammations. Mais quels sont donc les éléments actifs de ces aliments, que nous apportent-ils et dans quelles mesures est-il bon de les consommer ?

Les tomates, la pastèque ou le pamplemousse regorgent de lycopène : C’est un puissant anti-oxydant. L’INRA a mis en avant son rôle protecteur contre le diabète de type 2, en agissant contre l’inflammation au niveau du tissu adipeux chez le patient obèse. Diverses études lui prêtent aussi une action favorable sur le cancer de la prostate (en synergie avec d’autres éléments). Il est intéressant de noter qu’habituellement pour bénéficier des propriétés des aliments, il faut éviter la cuisson ou tout traitement thermique. Or pour le lycopène, la cuisson ne l’altère pas bien au contraire, sa biodisponibilité en est même augmentée. En conclusion, les conserves de tomates et le ketchup, c’est tout bon !

Les baies de goji bénéficient d’un engouement en tant que super-aliments. On y trouve de nombreuses vitamines, des oligoéléments, des acides aminés dont les 8 essentiels et elles sont riches anti-oxydants. La présence importante de caroténoïdes agit sur la vision et sur la prévention de nombreuses dégénérescences. En outre, ces baies auraient des propriétés immunostimulantes. Cependant, il est bon de noter qu’elles restent incompatibles avec un traitement anticoagulant.

La canneberge agit aussi comme protectrice des maladies du système cardio-vasculaire. Mais ce que l’on recherche surtout chez elle, ce sont les propriétés de la proanthocyanidine qui en empêchant certaines bactéries d’adhérer à des tissus préviennent les caries, les gingivites et les infections urinaires.

La liste pourrait être longue voire infinie car la nature a doté bon nombre d’aliments de vertus exceptionnelles pour la santé. Chacun apporte sa contribution y compris ceux qui ne possèdent pas des concentrations exceptionnelles en super-nutriments. En effet, c’est la synergie de tout ce que nous ingérons qui a un réel effet sur notre santé.

Mais attention, l’abus de certains micronutriments n’est pas sans conséquences sur la santé. On sait par exemple  aujourd’hui que chez le fumeur, des apports excessifs en caroteinoïdes augmentent le risque de développer un cancer des poumons. Il est donc important au-delà de tous ces concepts d’aliments miracles, de garder la raison. Rappelez-vous que seule une alimentation saine, équilibrée, variée et adaptée à vos besoins sera garante de votre forme et de votre longévité. Les apports excessifs en certains micronutriments ne sont pas toujours favorables à une bonne santé. Les anciens disaient, le trop et le peu gâchent le jeu… A méditer !