Cancer du sein et prise de poids

Mon expérience professionnelle au centre de lutte contre le cancer au début de ma carrière m’a beaucoup touchée. J’y ai vu le combat que chacun mène contre cette maladie et le courage nécessaire pour passer cette épreuve difficile que la vie peut infliger. Pour le cancer du sein, le taux de survie est important mais les conséquences de la maladie demandent aux femmes de devoir encore lutter pour retrouver et accepter leur image. Je ne parle pas des cas où il y a ablation d’un sein et le choix de faire ou non une chirurgie reconstructrice. Chacune en fonction de sa propre histoire décidera des suites esthétiques à donner à cette mastectomie. Ce que je vais développer ici, c’est la prise de poids. Peu de femmes sont informées des mouvements pondéraux liés à ce cancer. Et leur féminité déjà m

Les causes de la prise de poids :

Vous n’êtes pas toutes égales face à cette augmentation pondérale. On observe une prise de poids de l’ordre de 3 kg par an mais certaines femmes peuvent prendre beaucoup plus. Les traitements et notamment l' hormonothérapie en sont à l'origine. Certaines personnes sous l’effet de la baisse de moral ou du stress peuvent aussi parfois trouver du réconfort dans une alimentation plus riche ou dans le grignotage.

Prise en charge de ces nouveaux kilos :

Le programme alimentaire ne doit pas être restrictif si l’on veut qu’il soit maintenu et qu’il n’engendre pas de fatigue supplémentaire. Bien-sûr comme toujours, plus il sera personnalisé et adapté à chacune et plus son taux de réussite sera important. Toutefois, des études ont mis en évidence que dans le cas du cancer du sein, la meilleure prise en charge visant à faire perdre du poids est relativement proche d'une alimentation normale équilibrée. L'apport en lipides ne devra pas dépasser les 30 % (contre 30 à 35 % pour le reste de la population) et la part de fruits et légumes sera suffisante avec un apport en fibres d'au minimum 20 g par jour. 

En parallèle, la reprise progressive d’une activité physique est recommandée.

Quoiqu’il en soit, retrouver sa silhouette doit s’inscrire dans une certaine logique et ne pas créer de fatigue supplémentaire. De plus, ce ne doit pas être une contrainte et apporter de l'inconfort physique ou moral.

Pour terminer sachez que des études ont mis en évidence l'amélioration du pronostic vital et du risque de récidive pour les personnes ayant retrouvé un poids cohérent par rapport à leur taille. Il est donc important au delà de l’aspect esthétique, de lutter contre la prise de poids qui est un facteur de risque supplémentaire.

Dans tous les cas, ne vous isolez pas avec ce problème, parlez-en !