Retrouver sa ligne après une grossesse

Les kilos accumulés durant la grossesse font parfois de la résistance une fois le bébé mis au monde. La prise de poids moyenne est de l’ordre de 9 à 15 kg répartis de la manière suivante : 3,5 kg pour le bébé, 5 kg pour l’augmentation du volume sanguin, le liquide amniotique, le placenta… et le reste étant des réserves adipeuses soit tout simplement ces kilos qu’il va falloir éliminer à la naissance.

Notez qu’un accouchement vous déleste d’environ 5 kg, le reste se perd progressivement mais selon vos habitudes alimentaires et votre hygiène de vie, le rythme est très variable et il arrive parfois que tous les kilos ne soient pas perdus. La mise en place d’un programme adapté s’avère alors nécessaire. Mais attention suivre un programme adapté à la perte de poids ne signifie pas s’affamer, au contraire.

La fatigue générée par la grossesse, l’accouchement et le rythme imposé par le bébé après sa naissance doivent impérativement être pris en compte. En effet, même si vous ne reconnaissez pas votre silhouette dans le miroir et  que vous désirez maigrir vite, vous affamer viendrait rajouter de l’épuisement physique et moral, au moment où vous avez besoin de retrouver des forces. Vous iriez contre-nature et les résultats obtenus se feraient au détriment de votre santé, de votre humeur avec un risque d’abandon du régime (et donc de reprise de poids) majoré.

Une perte de poids durable

Alors qu'en ménageant votre organisme, vous le mettez dans les meilleures conditions pour maigrir et vous favorisez ainsi une perte de poids linéaire et durable.

Vous devez donc retrouver un rythme alimentaire le plus régulier possible même si ce n’est pas toujours évident lorsque l’on s’occupe d’un nourrisson. Faites 3 repas par jour et autorisez-vous une collation contenant un laitage type fromage banc. Les tentations de grignotages sont plus fortes quand on est à la maison, instaurer de vraies collations et manger suffisamment au repas permet de limiter les allers-retours au placard à biscuits.

Votre alimentation doit être variée et équilibrée pour éviter les carences et optimiser la perte de poids. En effet, il n’est pas rare après la grossesse de souffrir d’anémie. Cette carence en fer entraine une résistance à l’amaigrissement. Votre alimentation devra alors subvenir à ce besoin en apportant suffisamment de fer mais aussi de vitamine C indispensable à son absorption. Il en est de même pour de nombreux autres miro-nutriments et seule une alimentation suffisante et variée vous permettra refaire vos statuts en vitamines et minéraux. Pour cela, vous devez mettre en place une organisation la plus facile possible pour les courses et la préparation des repas. Ainsi, vous ne subirez pas une charge de travail supplémentaire mais assurerez des repas simples mais sains. Pour cela, faites des listes, faites-vous livrer les courses, prévoyez vos menus, sollicitez votre entourage… Étudiez toutes les solutions qui s’offrent à vous pour optimiser votre récupération tout en accordant le temps nécessaire à votre bébé.

Sachez que si vous souhaitez allaiter ces conseils sont d’autant plus importants. Les besoins de votre enfant ne sont pas compatibles avec un régime restrictif. Rassurez-vous, l’allaitement permet de puiser dans les graisses de réserves prévues à cet effet. Toutefois, ce n’est pas parce que vous ne pouvez pas suivre d’alimentation contrôlée en calories en vue d’une perte de poids que vous devez manger plus que nécessaire. Dès que votre enfant sera sevré (même partiellement), vous pourrez mettre en place un plan alimentaire amincissant.

En conclusion, pour éliminer les quelques kilos qui restent, regagner la forme et le moral, vous devez impérativement manger correctement et vous reposer autant que possible. Seule une alimentation permettant une perte de poids en douceur (3 kilos par mois en moyenne) vous assurera de retrouver votre ligne sans risque de résistance ni de reprise de poids.  

Crédit photo : WavebreakmediaMicro_Fotolia