La méditation, un outil précieux

Vous avez déjà entendu parler de la méditation. Vous vous dites que cela pourrait vous intéresser. Mais vous ne savez pas trop à quoi cela sert et comment vous y prendre. Chantal Rialland vous donne ici le mode d’emploi. Méditer, c’est simple, c’est facile et cela change vraiment la vie…

Méditer permet de vous connecter à votre moi profond. Pendant quelques minutes, vous ouvrez votre état de conscience à une dimension autre que celle de vos préoccupations quotidiennes. Vous êtes, tout simplement. C’est profondément régénérateur.
Aux États-Unis, la méditation est de plus en plus conseillée par le corps médical pour les nombreux bienfaits qu’elle apporte. « La méditation est excellente pour la santé, le moral, la créativité et même la beauté » déclarait Diane Sawyer, présentatrice du journal télévisé « World News » de la chaîne ABC le 10 mai 2011, lors d’un reportage consacré à ce sujet.
Beaucoup de personnes aimeraient bien méditer mais ne savent pas comment. D’autres ont l’impression qu’il s’agit d’une pratique très compliquée, nécessitant des postures étranges et des rituels contraignants. D’autres, encore, pensent que c’est l’apanage d’autres cultures ou que c’est réservé aux adeptes de certaines religions, comme le bouddhisme. D’autres, enfin, craignent les sectes.
Première étape, comment vous installer ? La position la plus confortable, pour des Occidentaux, est, tout « bonnement », de vous asseoir sur une chaise. Vous n’êtes pas là pour vous torturer physiquement mais pour vous faire du bien ! Veillez à ce que votre colonne vertébrale reste droite. Nous avons des centres énergétiques, les chakras, tout le long de notre corps. Il est préférable qu’ils soient alignés, pour faciliter la bonne circulation des énergies. Pour la même raison, ne croisez ni les bras ni les jambes. Placez vos mains sur vos genoux dans la position qui vous convient le mieux, tranquillement posées ou en position de réceptivité, paumes vers le ciel. Fermez les yeux ou gardez les mi-clos, selon votre préférence. Vous voyez, ce n’est pas compliqué…
Deuxième étape, gardez le silence : évitez d’être dérangée par le téléphone ou une personne de votre entourage. Toutefois, vous pouvez tout à fait méditer en couple, en famille ou avec des amis. Restez dans le calme et dans l’immobilité. Cela favorise la détente, la sérénité et la concentration.
Troisième étape, mettez vos préoccupations et vos soucis « au vestiaire » et ne vous attachez pas à vos pensées. Votre cerveau, comme lorsque vous vous relaxez, est à son maximum d’activité. Il s’en suit qu’une foule de pensées vont vous traverser l’esprit, surtout au début, quand vous n’avez pas encore l’habitude de pratiquer. On croit souvent que méditer, c’est ne plus penser. Or, c’est biologiquement impossible. Méditer, c’est ne pas s’attacher à ses pensées, ce qui n’est pas du tout la même chose… Pour vous aider, un moyen tout simple et très efficace, concentrez-vous sur votre respiration. Respirez tranquillement. Soyez vigilant ou vigilante à votre inspiration, à votre expiration, calmement. Laissez passer vos pensées, comme les nuages dans un ciel venté. Ne vous accrochez pas à elles.  
Bravo ! Vous avez médité. Commencez tout doucement. Cinq minutes par jour est un bon début. Rapidement, ce qui vous apparaissait au départ comme un effort, va vous être de plus en plus agréable. Vous prolongerez tout naturellement ce rendez-vous avec vous-même dont vous constaterez les bienfaits au quotidien. Ou vous ressentirez le besoin de faire plusieurs courtes pauses de méditation dans la journée. « Méditer a changé ma vie » direz-vous avec bonheur.