Devez-vous choisir entre ligne et plaisir pour les réveillons de fin d’année ?

Chaque année, c’est la même question : comment profiter des joies des réveillons sans déprimer le lendemain sur la balance ? Bien entendu, il y a des solutions, des aménagements pour limiter les dégâts d’un point de vue calorique mais ce n’est pas tout…

Les repas de fin d’années sont réputés copieux et même avec la meilleure volonté, vous ne pouvez pas toujours choisir les menus. D’autres auront envie de se faire plaisir lors de ces repas festifs. Quoiqu’il en soit personne ne voudra prendre 2 kg pendant les fêtes ! Nous allons voir aujourd’hui comment appréhender ces cas de figures.

·         Si vous êtes au régime et que vous recevez,

A vous de composer un menu de Noël délicieux mais léger. Les poissons et les fruits de mer seront à l’honneur : homard, coquilles St Jacques, langoustines, huitres, saumon fumé, lotte… Ces produits naturellement savoureux peuvent se cuisiner simplement. Si vous êtes plutôt viande, misez sur la dinde ou éventuellement le chapon. Accompagnez votre plat de petits légumes pour un résultat chic et raffiné.

Pour le dessert, il est difficile d’échapper à la traditionnelle bûche. Préférez-là glacée, la bûche pâtissière reste toujours plus calorique.

Quant à l’alcool, à vous de limiter votre consommation. Le champagne présente l’avantage de pouvoir accompagner aussi bien l’apéritif, le plat ou le dessert. Libre à vous de faire durer votre coupe autant que possible.

·         Pour les réveillons hors de chez soi :

On se prépare :

Inutile de manger trop léger avant le réveillon, le repas de midi doit être suffisant. D’autant que ce repas festif est par définition tardif. Le but est d’arriver sans avoir vraiment faim. Or en prévision de ce repas, on a souvent tendance à faire léger le midi et ne pas prendre de goûter. C’est une erreur, en effet, si vous arrivez  le ventre vide, vous aurez tendance à manger plus, vous chercherez à vous rassasier. Or les plats proposés sont plus riches qu’à l’accoutumé, l’addition calorique risque d’être élevée d’autant plus que votre organisme affamé est enclin à mieux stocker.

On profite :

Mangez de tout mais en petite quantité, le repas est assez long et il y a fort à parier que vous serez rassasiés d’ici la fin. Vous devez donc éviter de vous resservir.

Déculpabilisez-vous ! Hormis les personnes qui suivent un régime très strict ou hyper protéiné, l’impact sur votre silhouette de ces repas exceptionnels restera limité.

Pensez aussi que vous mangerez plus salé qu’à l’accoutumé. Du coup, la rétention d’eau qui va s’en suivre sera responsable en grande partie du mauvais chiffre sur la balance. Tranquillisez-vous, cette eau va s’éliminer très vite. Notez que 9 g de sel retiennent 1 litre d’eau (soit 1 kg de plus sur votre pèse personne !).

On réajuste :

Évitez de manger les restes le lendemain. Un repas copieux n’est pas gênant mais trois à la suite, ce n’est plus pareil.

Inutile de vous culpabiliser si vous avez bien mangé. Mangez léger les jours suivants et faites attention à votre consommation en sodium. C’est indispensable pour dégonfler.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un très joyeux Noël et d’excellents réveillons. 

Autour du même sujet