Erreur médicale

Erreur médicale : que faire ?

Erreur de dosage d'un médicament, infection nosocomiale contractée à l'hôpital, mauvais diagnostic... l'erreur médicale est toujours possible. Les bons réflexes à adopter si vous êtes concerné.

Erreur médicale : qu'est-ce que c'est ?

Reconnaître l'erreur médicale est la première étape. Elle se détecte avec les complications qui suivent une opération chirurgicale ou la prise d'un traitement par exemple. Si vous constatez des effets secondaires non signalés par le chirurgien ou sur la notice du médicament, contactez sans attendre votre médecin ou le médiateur de l'établissement de santé concerné. Dans un premier temps, la conciliation à l'amiable est une solution à envisager. Vous pourrez peut-être obtenir une indemnisation.

Les procédures à engager en cas d'erreur médicale

La discussion à l'amiable n'aboutit à rien ? Vérifiez auprès de votre assurance si vous disposez d'une garantie protection juridique ou d'une garantie accidents médicaux. Dans ce cas, vous pourrez être assisté dans votre démarche. Si le préjudice est important, adressez-vous à la Commission Régionale de Conciliation et d'Indemnisation des accidents médicaux (CRCI) qui pourra soit vous proposer une conciliation, soit engager une procédure plus lourde. Il est également possible de porter l'affaire en justice. Pour cela, vous pouvez saisir soit le tribunal d'instance ou le tribunal de grande instance (si vous êtes en litige avec un médecin ou une clinique), soit le tribunal administratif (en cas de litige avec un hôpital public). Pour toute question, vous pouvez également appeler Santé Info Droits au 0810 004 333.

Actualités