Leurs solutions contre le bruxisme La découverte, souvent grâce au conjoint

Bien souvent, les lecteurs ont mis du temps avant de réaliser qu'ils souffraient de bruxisme. C'est parfois à la faveur d'un contrôle dentaire ou grâce à une remarque de leur conjoint qu'ils ont réalisé qu'il y avait un souci.

 

Lili : "Vers 20 ans le dentiste a du me limer les dents car il y avait un déséquilibre. Je suis une personne de nature stressée, anxieuse. Mais en portant la gouttière on arrive à gérer. Il vaut mieux ça. Je n'ai aucun autre souci de dentition."

Estelle : "A l'internat, on m'avait dit que je grinçais des dents, les années ont passé et je n'ai pas cessé de le faire avec des crampes dans la mâchoire en sus. Mon grincement a lieu aussi en plein jour : je coupe du pain avec un couteau et en même temps, je cisaille les dents les unes contres les autres. La nuit, le grincement se fait en cadence avec les battements du cœur. Le stress est la raison la plus probable."


Florence : "Le matin quand je me levais j'avais mal aux dents et à la mâchoire."

Laëtitia : "Je le sais depuis que je suis avec mon petit ami. C'est lui qui m'a dit que je grinçais des dents la nuit, car je ne comprenais pas pourquoi ça lui arrivait de me serrer fortement la mâchoire quand je dormais. Ma mère m'a confirmé cela dernièrement quand je lui en ai parlé. Je suppose que c'est dû au stress."

Julia : "Mon mari s'en est rendu compte et m'en a parlé. Je n'arrivais pas à y croire. Puis il m'a réveillée à chaque fois que cela se produisait et je me suis rendue compte de la force avec laquelle je serrais les dents."

Odile : "Lors d'une visite régulière chez le parodontologue, je lui ai signalé que parfois, au réveil, j'avais l'impression d'avoir une incisive trop longue et mal placée. Il m'a alors parlé de bruxisme. Le parodontologue m'a dit que c'était la tension nerveuse qui provoquait ce phénomène. Pourtant, je n'ai pas de soucis particuliers en ce moment mais je suis d'une nature anxieuse."


 

Sommaire