Je viens à bout de mes aphtes ! Qui consulter et comment poser le diagnostic ?

le dermatologue est sans doute le médecin le plus à même de poser un diagnostic
Le dermatologue est sans doute le médecin le plus à même de poser un diagnostic en termes d'aphtes. © Goodshoot/Thinkstock

Vous avez un peu trop souvent des poussées d'aphtes à votre goût et vous aimeriez  vous en débarrasser une bonne fois pour toutes. Mais vous ne savez pas trop vers qui vous tourner... C'est probablement le dermatologue qui pourra le mieux vous aider, surtout s'il s'est spécialisé dans les pathologies buccales. En effet, le dentiste n'est habilité à traiter que les problèmes dentaires et le médecin généraliste n'aura probablement pas les connaissances très pointues nécessaires pour discerner les aphtes d'autres pathologies et évaluer leur éventuelle gravité.

En effet, le diagnostic n'est pas toujours évident à poser. Plusieurs pathologies peuvent être confondues avec les aphtes pour le non-initié : herpès, érythème polymorphe, pemphigus ou même cancer de la bouche... Ces malades peuvent présenter des signes relativement similaires pour les non-avertis.

Biopsies inutiles

"Lorsque le patient consulte un médecin qui n'est pas spécialiste de la question, il n'est pas rare qu'on lui fasse subir une biopsie non justifiée", regrette Corinne Husson, dermatologue. Un examen douloureux physiquement et éprouvant psychologiquement. D'autant que la biopsie permettra d'écarter l'hypothèse du cancer mais pas de dire qu'il s'agit d'aphtes.

Par ailleurs, il n'est pas rare que le patient croit être atteint d'aphtes, désigne même précisément les endroits où il souffre et... qu'il n'y ait rien. "Il est très fréquent que ces douleurs soient d'origine psychologique et que l'on ne trouve absolument aucun aphte, explique le Dr Husson. Evidemment, cela peut vouloir dire que le patient n'est pas dans une période de poussée mais, généralement, après un questionnaire approfondi, on s'aperçoit qu'il n'en a tout simplement jamais eu."

Seuls un examen clinique et un questionnaire poussé peuvent permettre d'établir le diagnostic. "On effectue souvent un dosage des gaz du sang en complément."

Brossage / Dents blanches