Oser en parler

des appareils permettent de mesurer la qualité de l'haleine.
Des appareils permettent de mesurer la qualité de l'haleine. © iStockphoto - Fotolia.com

Les gens osent de plus en plus parler de leur halitose et c'est tant mieux. Il existe d'ailleurs des petits appareils qui mesurent les quantités de composés volatils sulfurés dégagés dans la bouche. "Cela permet de vérifier rationnellement ce qui est souvent perçu de manière subjective par nos patients. Certains imaginent à tort qu'ils ont très mauvaise haleine. Ce test peut donc les rassurer", ajoute le Dr Lequart.

Par ailleurs, la qualité de l'haleine est parfois un outil de diagnostic d'autres pathologies. On l'a dit, dans 90 % des cas, les problèmes dentaires en sont la cause. Mais les 10 % restant couvrent de multiples troubles : pulmonaires, rénaux, gastriques...

"On n' y pense pas forcément mais des sinusites à répétition, qui entraînent des écoulements vers l'œsophage peuvent causer des problèmes d'haleine. De même, l'hyperglycémie peut causer des problèmes de mauvaise haleine. Il ne faut donc pas hésiter à aborder le problème avec son dentiste", insiste Christophe Lequart.