Soulager les douleurs dentaires en automédication Médicaments contre les douleurs dentaires

quand la douleur est trop forte, les médicaments permettent de patienter en
Quand la douleur est trop forte, les médicaments permettent de patienter en attendant la visite chez le dentiste. © Picture Art - Fotolia.com

Bien sûr, il est également possible de soulager les douleurs dentaires avec les médicaments issus de l'allopathie que vous trouverez chez votre pharmacien. Plusieurs solutions s'offrent alors à vous.
- Parmi les antidouleurs, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens semblent les plus adaptés. L'ibuprofène est disponible en ventre libre dans les pharmacies. Il existe en deux concentrations : 200 mg et 400 mg. Attention, s'il s'agit d'un enfant, il faut choisir une version adaptée de ce médicament (pas plus de 60 mg par jour et par kilo). Demandez conseil à votre pharmacien.
- Les autres antidouleurs classiques
sur le marché, paracétamol et aspirine, peuvent aussi convenir. Attention : ne pas dépasser plus de 3 g d'aspirine par jour et ne surtout pas le mélanger avec de l'ibuprofène.
- Les solutions locales peuvent également avoir un effet intéressant. Il suffit pour cela de tamponner la dent ou la gencive douloureuse avec une solution anesthésique, type Dentobaume ®. Ils conviennent aux enfants de plus de 10 ans. Mais il ne faut pas en abuser car en anesthésiant trop, ils sont susceptibles de bloquer le mécanisme qui permet d'éviter que la nourriture ne passe pas les voies aériennes. Le principe est d'endormir la douleur et non pas de soigner. La consultation chez un dentiste reste donc indispensable.
- Certains bains de bouche type Hextril® peuvent également être utilisés. Ils ont en outre l'avantage d'avoir un pouvoir désinfectant.
- Sur du plus long terme, si vous souffrez essentiellement des gencives, optez pour une brosse à dents douce et pour un dentifrice adaptés. 

Sommaire