Ados : bien vivre avec un appareil dentaire La douleur peut être le plus souvent traitée

 

Ceux d'entre vous qui ont déjà porté un appareil orthodontique s'en souviennent forcément : ça fait mal. Et même parfois très mal, n'en déplaise à ceux qui voudraient faire croire qu'il s'agit d'une "simple gêne". "C'est très variable d'un patient à l'autre, tempère le Dr Mesnay. Mais il est vrai que les patients se plaignent souvent de douleurs dans les jours qui suivent la pose de l'appareil." Ces douleurs se manifestent également lorsque l'orthodontiste manoeuvre le fil pour déplacer les dents.

Si l'opération n'est pas très agréable sur le moment, la douleur se manifeste surtout quelques heures plus tard. Elle se développe en deux temps. Juste après l'acte du dentiste, elle est due à une inflammation de la gencive et des tissus qui entourent la dent. Quelques heures plus tard, une sensibilité de contact se développe à cause de l'inflammation au niveau de la racine de la dent qui a été déplacée. Impossible, alors, de croquer dans quoi que ce soit : c'est un peu comme si les dents ne nous appartenaient plus : elles semblent désolidarisées de la mâchoire. Dans le même temps, dès qu'on appuie sur ces dents, une douleur survient, qui peut irradier dans toute la mâchoire.

Il est toutefois possible de réduire l'intensité de cette douleur.

 La première mesure consiste à privilégier, pendant quelques jours après l'intervention, les aliments que l'on n'a pas besoin de mâcher : purées, compotes, soupes, jus de fruits... Pas très fun, certes, mais cela limite tout de même considérablement les douleurs.

 La prise d'antalgiques vient normalement à bout des douleurs résiduelles. "C'est l'ibuprofène qui fonctionne généralement le mieux", constate Wacyl Mesnay. Attention toutefois : cette molécule n'est pas recommandée pour les enfants de moins de douze ans. Quoi qu'il en soit, il faut toujours respecter la posologie adaptée à son âge et à sa corpulence. Demandez toujours conseil à un professionnel. Le paracétamol permet lui aussi de soulager les douleurs liées au déplacement progressif des dents.

 

 

Sommaire