Les facettes dentaires pour un beau sourire

Espaces interdentaires, dents abîmées ou colorées par le tabagisme : les raisons de ne pas aimer ses dents sont nombreuses. Collées de façon permanente sur les dents, les facettes permettent de masquer les imperfections.

 

Des années d'appareillage dentaire n'ont rien donné et il n'est pas question pour vous de revivre vos années d'adolescence ? Vous avez assez donné dans l'orthodontie ! Colorées après des années de tabagisme, cassées suite à une mauvaise chute ou tout simplement pas à votre goût (espaces interdentaires en particulier), vos dents ne vous plaisent pas et vous souhaiteriez vous acheter un beau sourire tout beau tout neuf ?  

La dentisterie esthétique peut apporter la solution à travers les facettes. Kesako ? Elles fonctionnent grosso modo sur le même principe que les faux-ongles. Ce sont des éléments esthétiques, la plupart du temps en céramique, qui permettent de corriger la forme, la taille, la couleur et dans une certaine mesure, la position, des dents. Comment cela ? Tout simplement en collant une facette, réalisée à partir de l'empreinte de vos dents, sur celle(s) que vous désirez changer. La dent sur laquelle est posée la facette reste vivante et est à peine travaillée.

Première étape : la consultation dans un centre de dentisterie esthétique (n'hésitez pas à vous informer auprès de votre dentiste habituel). Lors de votre demande, il ne faut pas hésiter à faire part au prothésiste de vos exigences et vos motivations. Ne pas non plus hésiter à demander toutes les informations dont vous avez besoin pour prendre votre décision en toute sérénité. Car changer son sourire n'est pas un choix anodin et il doit être fait en toute connaissance de cause.

Polissage, empreinte et facette provisoire

Ensuite, pour pouvoir étudier votre cas, le prothésiste va avoir besoin de différents examens (radiographies, photographies et étude occlusale, examen destiné à mettre en évidence les malformations de position notamment) et d'un moulage. Par ailleurs, il cherchera à savoir s'il n'y a pas de contre-indications à la pose de facettes comme le bruxisme, un état très délabré des dents ou encore des problèmes parodontaux. Plusieurs étapes précèdent la pose définitive des facettes, il faut donc s'armer de patience et ne pas s'attendre à changer de dents du jour au lendemain.

Ainsi, avant la pose définitive, le prothésiste va procéder à la préparation des dents concernées, phase durant laquelle elles sont polies selon les besoins. Il va ensuite réaliser une empreinte de la dentition et enfin poser des facettes provisoires afin de ne pas vous laisser avec la bouche en chantier. La teinte est choisie en fonction de celle des dents en place. Puis, enfin, arrive l'étape de la pose définitive des facettes. Schématiquement, le dentiste va enduire de résine ou de colle la ou les dents concernées puis y poser la facette, en prenant soin d'enlever tout excédent de colle ou de résine. Normalement, elles restent en place durant un peu plus d'une dizaine d'années.

 

 

Un coût élevé

Les facettes présentent l'avantage, par rapport aux jaquettes, couronnes et autres prothèses d'un résultat naturel, sans métal dans la bouche. Par ailleurs, la dent est conservée en bon état et reste vivante.

Par contre, un bémol et pas des moindres : un nouveau sourire a un prix élevé et pas qu'un peu. Il faut compter entre 400 euros et 1 000 euros par facette. Les tarifs dépendent évidemment des praticiens et cette opération n'est bien sûr pas remboursée par la Sécurité sociale. Certaines mutuelles prennent une partie des frais en charge, il faut se renseigner auprès de la votre pour savoir ce qu'il en est.